BFMTV

Confiance: après l'embellie post-attentats, les cotes de Hollande et Valls rechutent

François Hollande et Manuel Valls, le 18 février 2015.

François Hollande et Manuel Valls, le 18 février 2015. - Stéphane de Sakutin - AFP

Le président de la République voit sa cote de confiance baisser de 4 points (à 25%) par rapport à février, le Premier ministre en perd 7 (à 37%), selon un sondage.

L'embellie de la séquence attentats aura été de courte durée. François Hollande perd quatre points de confiance, à 25%, en mars par rapport à février, tandis que Manuel Valls fait une chute de sept points, à 37%, selon un sondage CSA - Les Echos - Radio classique publié vendredi.

Dans le baromètre CSA de février, le chef de l'Etat avait gagné dix points de confiance par rapport à décembre, le chef du gouvernement gagnant 11 points. L'enquête de janvier, qui coïncidait avec les attentats à Paris, n'avait, en effet, pas été publiée.

"Un couple exécutif fragilisé"

Les Français sont 69% à ne pas faire confiance au président de la République "pour affronter les principaux problèmes qui se posent au pays". 6% n'ont pas d'opinion. 57% ne font pas confiance à Manuel Valls, au lieu de 51% en février. 6% ne se prononcent pas.

C'est "un couple exécutif fragilisé qui aborde la séquence à hauts risques des départementales", commente Yves-Marie Cann, directeur en charge de l'opinion à CSA.

Juppé plebiscité

Par ailleurs, Alain Juppé se maintient en tête du classement des personnalités politiques, crédité de 53% d'images positives (-2 par rapport à février). Viennent ensuite François Bayrou (46%), puis à égalité (40%) Laurent Fabius, Martine Aubry et Ségolène Royal.

Au 9e rang, Nicolas Sarkozy (34% d'images positives) gagne un point par rapport à février. Marine Le Pen est 17e avec 26%.

méthodologie

Sondage réalisé par téléphone mardi et mercredi, auprès d'un échantillon national représentatif de 1012 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

V.R. avec AFP