BFMTV

Sondage BFMTV - Deux tiers des Français ayant vu la conférence de presse de Macron ne l'ont pas jugé  convaincant 

Emmanuel Macron devant la presse lors de sa conférence de presse, ce jeudi à l'Élysée.

Emmanuel Macron devant la presse lors de sa conférence de presse, ce jeudi à l'Élysée. - BFMTV

Emmanuel Macron souhaitait clore le chapitre gilets jaunes avec sa conférence de presse. Or au lendemain de ses annonces, un sondage Elabe pour BFMTV révèle que pour 8 Français sur 10, Emmanuel Macron n'a pas répondu à la crise des gilets jaunes.

Au lendemain de la conférence de presse d'Emmanuel Macron censée répondre et mettre un terme à la crise des gilets jaunes, deux tiers des Français qui ont vu ou écouté l'intervention du président jeudi ne l'ont pas jugé convaincant. Un sondage ELABE pour BFMTV* publié ce vendredi révèle que 65% d'entre eux ne l'ont pas jugé convaincant, et que seuls 35% ont été séduits.

En outre, 6 Français sur 10 (63%) ne croient pas à une baisse significative de l'impôt sur le revenu "pour ceux qui travaillent", comme l'a promis le chef de l'État dans son allocution face à la presse. Jeudi, Emmanuel Macron a promis 5 milliards d'euros de baisse d'impôt sur le revenu pour les classes moyennes. Seuls 37% des Français jugent cette mesure "crédible".

Macron n'a pas répondu aux gilets jaunes, pour une majorité de Français

En somme, près de 8 Français sur 10 (78%) n'ont pas été convaincus par les annonces d'Emmanuel Macron, en tant que moyens de sortir de la crise sociale que traverse la France depuis novembre 2018. 7 Français sur 10 jugent qu'il n'a pas été à la hauteur des attentes exprimées lors du grand débat national. Et 77% d'entre eux pensent que le chef de l'État n'a pas répondu à la crise des gilets jaunes à travers cette allocution, contrairement à son intention. 

Dans l'ensemble, les personnes sondées ont montré peu de conviction devant les mesures annoncées jeudi par Emmanuel Macron. Seules 26% d'entre elles ont estimé que celles-ci pourraient "améliorer leur situation personnelle", et seuls 36% pensent que ces annonces "vont améliorer la situation du pays". 

Moins d'un Français sur 4 (24%) estime que le grand débat national, lancé par l'exécutif en janvier dernier, marquerait un changement de style et de méthode dans le quinquennat Macron. Ils sont en revanche 76% à penser que cela ne provoquera ni changement de style, ni changement de méthode de la part du président. 

Peu d'enthousiasme face à la suppression de l'ENA

Parmi les nombreuses mesures annoncées par Emmanuel Macron jeudi, celles qui ont remporté le plus d'approbation de la part des Français sont "le versement d'une pension alimentaire pour les mères célibataires", "la limitation à 24 élèves des classes de maternelles au CE1", et "le gel des fermetures d'écoles et d'hôpitaux sans accord du maires de la commune", à respectivement 77 et 75 % pour les deux dernières mesures. 

La suppression de l'ENA, évoquée par le président pour réformer la haute fonction publique, ne convainc pas les Français. Ils ne sont que 12% à trouver cette mesure efficace, et ils sont 66% à la trouver inefficace.

*Sondage Elabe pour BFMTV réalisé par Internet le 26 avril 2019 sur un échantillon de 1005 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Jeanne Bulant