En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Sénatoriales: LREM reconnait un scrutin "plus difficile"

Emmanuel Macron s'exprime devant le Parlement réuni en Congrès, le 3 juillet 2017
 

Les grands électeurs étaient appelés aux urnes ce dimanche afin de renouveler la moitié des sièges du Sénat. Une élection remportée par Les Républicains, avec seulement une vingtaine de sièges décrochés par La République en marche.

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • uniqueA
    uniqueA     

    Déjà le commencement de la fin pour Jupiter. Les incultes en politique qui ont voté pour la marionnette à Gattaz paient aujourd'hui la facture et ça fait mal ,surtout pour les riches retraités qui perçoivent 1200 €

  • dano54
    dano54     

    LREM reconnait un scrutin plus difficile ? Quelle blague ! A force de mettre LR et PS dans le même sac, pour tenter d'édulcorer la bérézina du PS nos bons média de gauche se sont "plantés" comme d'habitude.

    sonntag67
    sonntag67      (réponse à dano54)

    ben non, le résultat est celui qui était attendu.

  • vauban
    vauban     

    Environ 76.000 « grands électeurs », essentiellement des élus locaux, étaient convoqués ce dimanche pour renouveler 171 des 348 sièges de la Haute assemblée. Selon des résultats quasi-définitifs (hors Martinique) publiés dans la nuit de dimanche à lundi, La République en Marche comptabilise 28 sénateurs, Les Républicains 159 et l’Union centriste 50. Le groupe socialiste perd lui, une petite dizaine de membres mais reste la deuxième force du Sénat avec 81 élus.

Votre réponse
Postez un commentaire