En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
hamon-primaire-gauche-bfm
 

Benoît Hamon, candidat à la primaire de la gauche, était l'invité d'Apolline de Malherbe ce lundi. Il a reproché à François Hollande le bilan social de son quinquennat et a appelé la gauche à prendre un nouveau virage sur la question du travail. 

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • skaia64
    skaia64     

    Il n'y a pas que les électeurs de gauche. Le peuple tout entier a le sentiment d'être quantité négligeable.

  • danbas84
    danbas84     

    Selon Benoît Hamon, "les électeurs de gauche ont eu le sentiment d'avoir été abandonnés"

    Seulement "le sentiment" ?
    Que dire alors des autres français ?

  • grincheux007
    grincheux007     

    Ce sont les députés PS qui ont abandonné les Français en ne votant pas la censure. Maintenant, ils peuvent faire les beaux ...

  • Leonledragon
    Leonledragon     

    Pauvre choux...

  • 109600
    109600     

    Alors là, je dis bravo ! Quel numéro ! Quelle prestation comique ! Voilà un monsieur qui est « entré en politique à 19 ans » et qui débute sa carrière à vingt-quatre ans en 1991 comme assistant parlementaire. Pas l’ombre d’un passage dans le privé même comme stagiaire de vacances comme le font de nombreux enfants des « Sans-dents ». Il croit à la valeur du travail mais ne la pratique pas. Et c’est ce monsieur qui sans aucune pudeur nous parle de contrat de travail, des 35 h, du chômage et du travail le dimanche ! Se rend t’il compte que ce genre d’attitude est dévastatrice. Quand allons-nous nous éliminer ces apparatchiks coupés des réalités économiques. Il est plus que temps que les citoyens s’en débarrassent de façons démocratiques, c'est-à-dire en ne les élisant pas.

  • 109600
    109600     

    "La question du travail a été trop longtemps délaissée..."
    Dans la bouche d'un apparatchik qui n'a jamais travaillé, ces paroles d'un cynisme sans nom nous rappelle que nous avons bien affaire à un ancien ministre socialiste de Hollande.

  • loyauté
    loyauté     

    çà c'est un vrai programme d'avenir, un espoir pour les gens qui souffrent au travail et qui estime légitimement travailler pour ceux qui ne travaillent pas et qui eux souhaiterait bosser.

  • bergheim
    bergheim     

    "les électeurs de gauche ont eu le sentiment d'avoir été abandonnés"
    pas d'accord, ce sont certains les électeurs de gauche mais pas les électeurs de gauche.

  • sclp
    sclp     

    C'est peu de le dire, il peut ajouter le sentiment de rackette par la gauche, comme : exemption de taxe d'habitation pour les personnes au RSA sous Sarkozy abrogé par Hollande, surtaxe sur les successions dépassant les 100 000€, etc. Bravo le socialisme masqué !

    bergheim
    bergheim      (réponse à sclp)

    eh oui, il y a des gens qui sont au RSA mais sont riches comme Crésus.

Votre réponse
Postez un commentaire