× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
Nicolas Sarkozy a été interpellé par des étudiants gabonais lors d'un meeting, le 21 septembre 2016.
 

Lors d'un meeting à Marcq-en-Baroeul, Nicolas Sarkozy a été interpellé par des étudiants gabonais, qui l'accusent d'avoir favorisé le maintien au pouvoir du président Ali Bongo. "Ici c'est la France, pas le Gabon", leur a répliqué le candidat à la primaire de la droite, avant leur évacuation. 

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • grincheux007
    grincheux007     

    Entendez-vous les casseroles que trainent Sarkozy....

  • danbas84
    danbas84     

    Ici, c'est devenu le Maghreb !

    vauban
    vauban      (réponse à danbas84)

    n'importe quoi !

  • danbas84
    danbas84     

    Ici, c'est devenu le Maghreb !

  • Facebook-291712044363653
    Facebook-291712044363653     

    cet homme est pire qu'avant, il dépasse largement le FN

    vauban
    vauban      (réponse à Facebook-291712044363653)

    à force de copier le FN et de faire de la surenchère

  • Facebook-10204618722577221
    Facebook-10204618722577221     

    C'est tout ce qu'il a trouvé comme réponse "ici on est en France " alors qu'il est allé voir Bongo pour toucher le pactole , il a dû dire ici on est au Gabon , c'est vraiment n'importe quoi ses réparties !

  • françois
    françois     

    Sarkozy a-t-il oublié les mallettes d'Omar Bongo qui ont financé sa campagne de 2007 (50 millions €). Quel ingrat...

Votre réponse
Postez un commentaire