BFMTV

Rouen: l’Assemblée nationale ouvre une mission d’information sur l'incendie de Lubrizol

Une réunion publique à Rouen, jeudi 17 octobre, trois semaines après l'incendie de l'usine Lubrizol.

Une réunion publique à Rouen, jeudi 17 octobre, trois semaines après l'incendie de l'usine Lubrizol. - -

INFO BFMTV - Alors que le gouvernement ne parvient pas à écarter les suspicions des riverains sur les conséquences pour la santé de l'incendie de Lubrizol, l'Assemblée ouvre une mission d'information.

L'Assemblée nationale a décidé ce mercredi de la création d'une mission d'information sur l'incendie de l'usine Lubrizol survenu jeudi dernier à Rouen, a appris BFMTV. Pour faire toute la lumière sur cet incendie dans lequel plus de 5000 tonnes de produits chimiques ont brûlé, plusieurs députés et groupes politiques, surtout de gauche, réclamaient depuis plusieurs jours une mission d'information ou une commission d'enquête parlementaire.

Une commission d'enquête, aux pouvoirs d'investigation plus étendus, n'a pas été jugée souhaitable en raison de l'enquête judiciaire en cours. La mission d'information, qui n'est pas circonscrite aux membres de la commission du Développement durable, devrait également être plus rapide.

Cette procédure répond au besoin d'éclaircir les conséquences de l'incendie de Lubrizol alors que les explications des responsables politiques ne parviennent pas à convaincre les Rouennais. Mardi soir, 2000 personnes dont des parlementaires, selon la CGT et une source policière, ont manifesté dans la capitale normande pour dénoncer le groupe chimique et l'attitude des pouvoirs publics soupçonnés de "cacher la vérité".

Anne Saurat-Dubois