En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Richard Ferrand, mercredi 31 mai, sur France Inter.
 

Le ministre de la Cohésion des territoires a exclu de démissionner, ce mercredi au micro de France Inter.

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Jouberto
    Jouberto     

    Quand on n'est pas un "faux", est on un "vrai" ?

  • kojiki
    kojiki     

    Cela ne se limite pas seulement , à la plus value programmée et sans risque, il y a aussi le petit rajout comme conseiller special de la mutuelle de Bretagne pendant son mandat de député , comme quoi , ils ne sont pas débordé de travail .... de 1250 euros par mois , si cela ne s'appelle pas détournement de biens sociaux , ça y ressemble , sans aller trop loin , il était directeur de cette mutuelle , à laquelle , il ne faisait pas bénéficier de ses lumières financiéres, rajoutons a cela , l'embauche comme assistant parlementaire d'un fils d'un autre gestionnaire, pour son CV , cela met de l'huile dans les rouages qu'il s'est amusé à faire tourner, ne parlons pas de sa duplicité familiale .... tout ça pour dire , que ce genre d'attitude ne doit plus exister et doivent etre punis , que font les adhérents bretons , sont ils heureux de payer leurs cotisâtions?

  • plume281
    plume281     

    Ferrand, Sarnez, DEMISSION !!!!
    Il faut aussi que Bayrou démissionne lorsque son cas sera jugé !
    Pour les législatives, ne donnons pas la majorité absolue à ce gouvernement qui n'est pas conforme avec ce qu'il avait promis

  • vanda100
    vanda100     

    Macron a chaleureusement encouragé Ferrand. C’est le moins qu’il puisse faire mais çà veut dire : « démerdez-vous ». On ne connaissait pas Ferrand il y a deux mois.

    On se rend compte que les politiques issus du « civil » ont magouillé dans leur environnement professionnel, en relation avec les gouvernements, les associations, les banques... Soit, ce sont des losers dans leur carrière professionnelle ou au contraire, comme Ferrand ils ont bien réussi.

    On est amer car on s’était mis doucement à croire qu’on pouvait trouver des politiques « propres » dans le gouvernement Macron, à rêver que ce serait une autre vie... Que neni.

    Redonnez-nous les vieux professionnels de la politique, ils ne sont pas pires et ils seront moins dangereux que les ambitieux en rangs serrés derrière Macron.

    Pjl
    Pjl      (réponse à vanda100)

    Il est vrai que les anciens sont tordus, mais ont connaît ces anciens et leurs tords, il vaut mieux être près de son ennemi que de son ami

Votre réponse
Postez un commentaire