BFMTV

Réouverture des stations de ski: les scénarios envisagés par l'exécutif

Des vacanciers sur des remontées mécaniques. (Photo d'illustration)

Des vacanciers sur des remontées mécaniques. (Photo d'illustration) - Fabrice COFFRINI / AFP

À moins de 48 heures de la date initialement évoquée pour la réouverture des stations de montagne, le gouvernement entretient le flou. Une décision devrait être définie ce mercredi en Conseil de défense.

Initialement, le gouvernement avait prévu que les stations de sports d'hiver pourraient rouvrir à partir du 7 janvier, ce jeudi. Mais alors que les indices liés au Covid-19 se maintiennent à un niveau préoccupant en ce début d'année, le gouvernement a déjà prévenu que ces réouvertures risquaient de ne pas pouvoir intervenir à la date prévue.

Ce mardi, les opérateurs de remontées mécaniques déploraient que l'exécutif ne se soit toujours pas prononcé sur leur sort, à moins de 48 heures de la date initialement évoquée pour la réouverture des stations de montagne.

Une décision lors du Conseil de défense

Selon nos informations, une réunion par visioconférence a eu lieu pendant une heure lundi après-midi entre les acteurs de la montagne et Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d'État chargé du Tourisme.

Une réunion au cours de laquelle le ministre est resté flou sur une éventuelle réouverture des stations, comme nous l'ont rapporté plusieurs participants à cette réunion. Jean-Baptiste Lemoyne n'a pour l'heure pas confirmé de réouverture car une telle décision devrait être prise mercredi lors du Conseil de défense prévu mercredi matin à l'Élysée, a fait savoir son entourage.

Selon nos informations, quatre scénarios sont désormais envisagés par l'exécutif. La première hypothèse pourrait être de rouvrir les stations de sports d'hiver en ne maintenant qu'un couvre-feu, tel que celui qui est en place sur le reste du territoire.

La deuxième option envisagée par l'exécutif est celle d'une réouverture différenciée des stations, selon le niveau de circulation du virus sur les territoires. Dans ce cas-là, les stations se trouvant dans des régions ou des départements particulièrement touchés par l'épidémie ne pourraient pas rouvrir dans l'immédiat.

Le maintien de la fermeture pas exclu

Le gouvernement n'exclut pas non plus de maintenir les stations de ski fermées. La troisième idée de l'exécutif est de les maintenir fermées tout en fixant une clause de revoyure. Enfin, dans le dernier cas de figure envisagé, les stations resteraient fermées et ce serait au gouvernement de fixer une date de réouverture directement.

Les acteurs de la montagne demandent, a minima, qu'on leur donne de la visibilité et de la clarté. Ils dénoncent, à BFMTV, "la langue de bois" et les atermoiements de l'exécutif. "L'économie de la montagne va s'écrouler si rien n'est fait", déplorait ce mardi un participant à la réunion. "Dans 10 jours, la saison est morte", s'alarmait un autre. 

Rappelant que la fermeture des remontées mécaniques avait entraîné une chute de 80% de l'activité économique des stations de montagne pendant les vacances de Noël, Domaines skiables de France demande que de premières autorisations d'ouverture soient données "dès maintenant, suivant la situation sanitaire de chaque département".

Julia Van Aelst avec Jeanne Bulant