BFMTV

Réfugiés: Estrosi ne veut pas "se faire dicter une politique basée sur des quotas"

Le député-maire LR de Nice, Christian Estrosi, le 19 juin 2015 à Nice

Le député-maire LR de Nice, Christian Estrosi, le 19 juin 2015 à Nice - VALERY HACHE, AFP/Archives

Le député-maire LR de Nice, Christian Estrosi, a assuré dimanche qu'il ne se laisserait "pas dicter par le gouvernement une politique basée sur des quotas" en matière d'accueil de réfugiés dans sa ville, en marge d'une visite au mémorial du Camp de Milles, près d'Aix-en-Provence.

Interrogé sur l'invitation adressée par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve aux maires des villes désireuses d'accueillir des réfugiés, le maire de Nice a souligné auprès de la presse que sa ville accueillait déjà des réfugiés, "notamment des chrétiens d'Orient, en fonction de ses disponibilités".

"Je ne me laisserai pas dicter par le gouvernement une politique basée sur des quotas", a-t-il poursuivi: "Je n'ai pas attendu ce gouvernement pour prendre des initiatives".

Le maire de Nice a toutefois ajouté qu'un de ses adjoints se rendrait sans doute à la réunion organisée par Bernard Cazeneuve -lui-même ne pouvant s'y rendre pour des questions d'emploi du temps.
A. D. avec AFP