Réformes: Macron ne veut rien céder "ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes"

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Laustralien 22
    Laustralien 22     

    Mépris de classe de la part d'un président sortant d'une famille bourgeoise et qui a connu la vie réelle de très-très loin. Il ne peut pas comprendre que sa loi travail inquiète de nombreux salariés des TPE - PME qui du jour au lendemain pourront être licencié, travailler plus sans gagner plus, voir leur salaire baisser ou leurs primes s'ils en ont supprimées, selon le bon vouloir de leur patron. Penser que les salariés auront leur mot à dire est faire preuve d'un angélisme irresponsable. Macron appelle ça de la modernisation. Beaucoup en France appelle ça une régression. Ca doit être eux les fainéants, les cyniques, les extrêmes, ceux qui tout simplement ne veulent pas vivre dans la crainte de voir leur vie s'écrouler du jour au lendemain.

Votre réponse
Postez un commentaire