Hémicycle de l'Assemblée nationale - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
 

Jean-Luc Mélenchon était l'invité du journal de 20h de TF1 ce mardi soir. Il s'est alarmé du projet de réforme du travail à venir et voulu s'adresser aux électeurs à cinq jours du premier tour des législatives. 

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • Tarco 14
    Tarco 14     

    Que fait la seule force d'opposition, c'est mou !!
    EM en est à craindre d'avoir trop de députés LREM.

  • Alpes et lac
    Alpes et lac     

    C'est dommage que mélenchon ne soit qu'un tribun qui veut des voix pour son ego.
    la France il s'en moque.

    S'il "aimait" la France, il pactiserait avec la nouvelle ministre du travail. il a quelques bonnes idées, qu'il pourrait défendre. Mais non ... son ego le pousse à l'affrontement frontal.

    Pour se faire mousser.
    Martinez va le suivre pour les mêmes raisons.
    Dommage pour la France.
    La France a les moyen de reformer le code du travail, sans faire de casse.
    Idem pour les retraites.
    En particulier celles des régimes spéciaux (prise en compte des 6 derniers mois au lieu de 25 ans, avancement de faveur la dernière année de travail). Peut être pas les fonctionnerais de base, mais au moins à partir de ceux qui ont plus de 2000 € par mois. Et ils sont nombreux !!!

  • Picto
    Picto     

    Mélenchon a besoin du vote des fonctionnaires, ceux qui ont tout à perdre des reformes.

    En effet ces derniers, n'ont pas de problème avec leur emploi (protégé à vie) ou leur retraite (régimes spéciaux). Les fonctionnaires ne veulent pas que ça change car pour eux ce ne peut pas être mieux dans notre mode qui a changé.

    Les emplois pénibles qui justifiaient leurs faveurs n'existent plus, mais les faveurs sont maintenues. pourquoi changer ???

    La simple reforme avec un avancement et paiement au mérite et de CDD renouvelable tous les 5 ans, les calmeraient.
    ... mais là ... oupsss

  • titi63
    titi63     

    Mélenchon un homme qui veut supprimer l'état d'urgence et les sentinelles ,comment avoir un confiance !!!!!!!!!!!!

  • vauban
    vauban     

    la seule force d'opposition ? avec combien d'élus ?il rêve ce mec!

  • yanarf
    yanarf     

    Avec Macron bientôt 7 millions de petits chômeurs qui devront accepter des petits boulots mal rémunérés

    vauban
    vauban      (réponse à yanarf)

    si on préfère être assisté plutôt que de travailler ..... et puis ce sont les autres qui payent pour les assistés .

  • Démocratepasfacho
    Démocratepasfacho     

    Tout le monde est pour une réforme équilibrée sauf les privilégiés SNCF EDF posté et quelques fanatiques convaincu s par les discours débiles de Mélenchon Laurent poutou et le facteur

  • Et maintenant ?
    Et maintenant ?     

    Mélenchon se trompe de tactique. Devant l'équipe Macron, s'il attaque de face il va perdre.
    Ou bien il veut récupérer des voix avant la vague Macron qui va l'engloutir ensuite.

    Démocratepasfacho
    Démocratepasfacho      (réponse à Et maintenant ?)

    Il se moque surtout des 5 millions de chômeurs qui attendent du travail en leur faisant croire à ses idioties. Il veut mettre tout le monde dans la rue mais ça finira mal c est ce qu il souhaite

  • Picto
    Picto     

    Mélenchon n'est qu'un électoraliste.
    Il veut se démarquer. Il veut un peu de gloire.

    Avec le raz de marée Macron qui s'annonce, les lois à venir seront légitimes car votées par une très large majorité.

    La SEULE opposition valable est la COLLABORATION POSITIVE pour faire modifier quelques details et apporter des améliorations.
    En "adulte".
    Coopératifs.

    L'opposition de front, comme ce fut pour la loi El Khomry, sera stérile car Macron sera cette fois légitime avec une très large majorité et une forte cote de popularité (tout l'opposé de Hollande et Valls).
    La rue ne suivra pas les tribuns ...

    a suivre ...

  • Alpes et lac
    Alpes et lac     

    la paix du travail est la solution pour y arriver.
    Un pacte entre syndicats et chefs d'entreprise POUR LE BIEN COMMUN.

    Comme dans certains pays dont la Suisse.
    allez voir sur Wiki ...
    extrait :
    La paix du travail désigne, en Suisse, des conventions passées entre syndicats et patronat en 1937 puis, par extension, l'ensemble des conventions collectives suisses conclues depuis cette date. D'après l'historien Bernard Degen, elle « désigne une situation où les conflits collectifs entre employeurs et salariés sont résolus par la négociation, en renonçant à des mesures de lutte comme la grève et le lock-out » ; elle « est devenue en Suisse, dans la seconde moitié du xxe siècle, un élément de l'identité nationale1 ».

    Fondamentalement, la paix du travail est fondée sur un partenariat social nécessaire, à savoir les intérêts communs unissant employeurs et employés : l'ENTREPRISE QUI LES FAIT VIVRE.
    De ce fait, la paix du travail s'inscrit essentiellement dans un rapport de collaboration entre employés et employeurs.

    Démocratepasfacho
    Démocratepasfacho      (réponse à Alpes et lac)

    Oui mais en France on a la CGT qui abrite des tas de privilégies en se sucrant sur les cotisations des qq ouvriers qui sont encore avec eux et sur les retraités de la fonction publique. Il croit encore au grand soir marxiste!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire