BFMTV

Réforme des retraites: vers un numéro d'équilibriste pour Macron lors de ses voeux présidentiels?

A moins d'une semaine des traditionnels vœux du président de la République, l’opposition politique presse Emmanuel Macron à donner des éléments de réponse pour sortir de la grève qui paralyse le pays depuis le 5 décembre.

Un véritable jeu d'équilibriste attend Emmanuel Macron le 31 décembre. Comme chaque année le soir de la Saint-Sylvestre, le président de la République présentera ses vœux aux Français dans une allocution diffusée à la télévision. Alors que l’an passé la crise des gilets jaunes avait tenu une place importante dans son discours, cette fois-ci son intervention devrait s’attarder sur la grève contre la réforme des retraites qui paralyse le pays depuis le 5 décembre. L'occasion pour Emmanuel Macron de se faire entendre sur ce sujet brûlant qu’il a, jusqu’ici, laissé aux mains de son Premier ministre, Edouard Philippe.

"Il faut que le président de la République se montre à la fois empathique face au mouvement social, et pédagogique parce que c’est une réforme que beaucoup de Français ne comprennent pas - d’ailleurs c’est l’une des principales raisons de leur inquiétude et donc de l’ampleur du mouvement", analyse sur notre antenne l’historien Jean Garrigues.

"Il doit, pour une partie de son électorat, montrer sa détermination à réformer mais il doit en même temps montrer aux syndicats réformistes qu’il y a matière à discuter", ajoute le président du cabinet Elabe, Bernard Sananès.

"Ouvrir enfin les voies du dialogue"

A moins d’une semaine de cette allocution très attendue, l’opposition politique trépigne. Vendredi, le secrétaire général du PCF, Fabien Roussel, et d'autres responsables de la gauche, ont enjoint le président à annoncer le "retrait de sa réforme" lors de son intervention télévisuelle.

Au micro de BFMTV, Fabien Roussel a appelé Emmanuel Macron à "ouvrir enfin les voies du dialogue |...] Il faut qu’il entende le ras-le-bol généralisé".

A droite, le président du groupe LR à l’Assemblée nationale, Damien Abad, invité au micro de RTL, a demandé "des clarifications sur sa volonté dans la réforme des retraites, qu’il explique ce qu’il y aura et ce qu’il n’y aura pas dans le texte". Car, selon le député de l’Ain, pour l’heure "le flou" et "la confusion" persistent autour de cette réforme.

Donner un cap

En effet, depuis plusieurs mois les prises de position d’Emmanuel Macron sur le sujet des retraites n’ont pas toujours amené à une grande clarté. A la sortie du G7 de Biarritz, il avait par exemple fait savoir qu'il n'était pas favorable à l'âge pivot qui était pourtant défendu à l'époque par le haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye. Le président a fait quelques sorties qui ont suscité le flou et qui étaient en léger décalage avec la ligne de son gouvernement.

Le soir de la Saint-Sylvestre, le chef de l’Etat devra donc donner un cap et répondre à l’inquiétude des Français qui vivent une grève longue et qui ont du mal à percevoir les contours de cette réforme. Pour préparer cet exercice très attendu, Emmanuel Macron s’est retiré loin de la foule, au fort de Brégançon. D’ici le soir du réveillon, aucune prise de parole n’est attendue de la part de l’exécutif.

Benjamin Duhamel et Ambre Lepoivre