Édouard Philippe
 

Défendant la réforme de la SNCF, le Premier ministre a affirmé entendre autant "les grévistes" que les usagers "qui veulent continuer à aller travailler".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire