En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Emmanuel Macron
 

Face au blocage de Gérard Larcher, le président du Sénat, sur la réforme constitutionnelle, Emmanuel Macron pourrait avoir recours au référendum… si la Constitution le lui permet.

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • uniqueA
    uniqueA     

    Larcher respire l'honnêteté lui le fidèle soutient de fillon ,vous savez l'homme qui employé femme et enfants au sénat

  • Hunawhir
    Hunawhir     

    Mr de Rugy dit une majorité de français y est favorable donc on ne peut aller contre cette majorité de français.
    Pourtant le gouvernement a fait des lois qui parfois étaient contre cette majorité de français et il ne les a pas écouté.
    Donc quand cela l'arrange il l'écoute cette majorité et quand cela va contre la même majorité et bien il s'en fout

  • vanda100
    vanda100     

    Faut pas être inquiets ! Les Français s’intéressent beaucoup maintenant au coût de nos institutions, parlementaires compris. Il n’y a qu’à écouter les témoignages des citoyens sur les radios, sur les réseaux sociaux. Les citoyens voteraient massivement pour une réduction des effectifs et des privilèges. On peut espérer aussi une bonne participation d’autant que l’affaire Fillon nous a bien ouvert les yeux !

    Cela fait des décennies qu’on reporte à plus tard ces réformes. Larcher se démène maintenant comme un beau diable pour défendre la situation de rente des sénateurs. Habituellement, les sénateurs sont très discrets, planqués. Ils sont choisis et élus subtilement par les grands électeurs et avec une faible médiatisation... Par ailleurs, a-t-on besoin de près de 600 députés ???

    C’est scandaleux que les sénateurs essaient de perturber la démocratie. Là, faut pas que les électeurs se fassent confisquer un référendum. Espérons que les journalistes auront le courage ou le « droit » de mettre à plat le coût des institutions. Les Français vont être surpris....

  • Hunawhir
    Hunawhir     

    Mr de Rugy dit une majorité de français y est favorable donc on ne peut aller contre cette majorité.
    Pourtant le gouvernement a bien fait des lois qui parfois étaient contre cette majorité.
    Donc quand cela l'arrange la majorité des français le concerné et quand ça va en sa défaveur il en a rien à faire

  • Hunawhir
    Hunawhir     

    Mr de Rugy dit une majorité de français y est favorable donc on ne peut aller contre cette majorité.
    Pourtant le gouvernement a fait des lois qui parfois sont allées contre la majorité des français .il ne les a pas écouté parfois.
    Alors quand cela l'arrange il les écouté et quand cela va en sa défaveur il fait ce qu'il veut.

  • vanda100
    vanda100     

    Faut pas être inquiets ! Les Français s’intéressent beaucoup maintenant au coût de nos institutions, parlementaires compris. Il n’y a qu’à écouter les témoignages des citoyens sur les radios, sur les réseaux sociaux. Les citoyens voteraient massivement pour une réduction des effectifs et des privilèges. On peut espérer aussi une bonne participation d’autant que l’affaire Fillon nous a bien ouvert les yeux !

    Cela fait des décennies qu’on reporte à plus tard ces réformes. Larcher se démène maintenant comme un beau diable pour défendre la situation de rente des sénateurs. Habituellement, les sénateurs sont très discrets, planqués. Ils sont choisis et élus subtilement par les grands électeurs et avec une faible médiatisation... Par ailleurs, a-t-on besoin de près de 600 députés ???

    C’est scandaleux que les sénateurs essaient de perturber la démocratie. Là, faut pas que les électeurs se fassent confisquer un référendum. Espérons que les journalistes auront le courage ou le « droit » de mettre à plat le coût des institutions. Les Français vont être surpris....

  • Wody
    Wody     

    On ne manquera pas de ne pas oublier que Larcher avait voulu que nos beaux parlementaires conservent tous leurs privilèges !

Votre réponse
Postez un commentaire