× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Le président Emmanuel Macron et le Premier ministre Edouard Philippe, le 23 mars 2018 à Paris
 

La révision constitutionnelle doit faciliter le RIP. Mais Edouard Philippe veut imposer une limite: empêcher qu'un projet de loi non encore promulgué puisse être attaqué. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire