BFMTV

Reconfiner ou pas? Ce qui s'est dit ce mercredi en Conseil de défense

Emmanuel Macron (Photo d'illustration)

Emmanuel Macron (Photo d'illustration) - Yoan VALAT

Un Conseil de défense sanitaire s'est réuni autour d'Emmanuel Macron ce mercredi matin à l'Élysée, afin de décider "de mesures supplémentaires" à prendre pour certaines régions françaises où la flambée épidémique est préoccupante.

À la veille d'une nouvelle conférence de presse de Jean Castex et Olivier Véran, un Conseil de défense sanitaire s'est tenu ce mercredi matin autour d'Emmanuel Macron afin de décider de mesures supplémentaires. Ces mesures seront applicables dès ce week-end et concerneront en particulier l'Ile-de-France et les Hauts-de-France, d'après ce qu'a annoncé Gabriel Attal à l'issue de cette réunion.

Macron demande aux ministres d'être pragmatiques

Selon nos informations, le président a écouté les positions de tous les ministres autour de la table ce mercredi, même s'il ne leur a pas annoncé sa décision. Emmanuel Macron a appelé ses ministres à être "pragmatiques" face à la dégradation de la situation sanitaire. "Quand on dit 'pragmatique', c’est-à-dire qu'il faut une décision sur la base de faits", rapporte à BFMTV un participant.

Le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran a présenté "toutes les options" sur la table, selon un participant au Conseil de défense. Concernant l’Île-de-France et les Hauts-de-France, il a évoqué "soit un confinement strict toute la semaine, soit un confinement le week-end, associé à un couvre-feu en semaine".

Les écoles devraient rester ouvertes

"Le ministre de la Santé a insisté sur les scénarios concernant les seules Île-de-France et Hauts-de-France, en plaidant pour un confinement toute la semaine, mais adapté à la façon d''octobre/novembre', c'est-à-dire avec les écoles ouvertes. Il a insisté sur le fait qu’il fallait prendre en compte les jeunes qui en bavent et le moral des Français", rapporte l’un de ses proches.

Le ministre de l'Éducation Jean Michel Blanquer, qui plaidait pour que les écoles restent ouvertes au diapason du président de la République, a d'ailleurs eu gain de cause sur la question. L’exécutif voulant à tout prix préserver les écoles, la fermeture des établissements scolaires n’était pas dans la balance de ce Conseil de défense.

Lors de cette réunion, Olivier Véran aurait également plaidé pour que soient prolongées les mesures de restriction actuelles (à savoir le confinement le week-end) dans la région PACA, où le taux d'incidence tend pourtant à baisser ces derniers temps.

Ligne intermédiaire

Pendant le tour de table des ministres, c’est une ligne intermédiaire qui l’a emportée: une majorité de ministres ont plaidé pour un confinement de l’Île-de-France uniquement le week-end: c’est le cas notamment du ministre de l'Économie Bruno Le Maire, soucieux de la situation économique de la région parisienne.

Un ministre présent à la réunion rapporte aussi qu'Emmanuel Macron "a demandé la prise d’une décision la plus ajustée possible, en concertation avec les élus" locaux. "L’idée, c’est que la décision doive se forger dans la concertation", aurait-il déclaré ce mercredi, rappelant qu'"on ne pouvait pas aborder l’Île-de-France comme les Hauts-de-France ou Nice".

Plusieurs points en suspens

Si de nouvelles mesures étaient décidées puis annoncées ce jeudi, Emmanuel Macron tient donc à ce que celles-ci soient prises en accord avec les maires des territoires concernés.

Selon nos informations, plusieurs détails techniques devaient encore être débattus d'ici les annonces de jeudi: ces nouvelles mesures vont-elles signer le retour des attestations de déplacement? Les déplacements entre régions vont-ils être interdits, comme cela avait été le cas lors du premier confinement? Autant de questions qui restent à trancher.

dossier :

Reconfinement

Agathe Lambret et Jeanne Bulant