BFMTV

Quand Philippe Martin arrive sur Twitter, ça déménage

Philippe Martin a créé son compte Twitter mercredi, et a directement apostrophé son collègue Arnaud Montebourg.

Philippe Martin a créé son compte Twitter mercredi, et a directement apostrophé son collègue Arnaud Montebourg. - -

CAFE POLITIQUE - Un tweet provocateur du ministre de l'Ecologie, le récit de l'amitié improbable Fillon-Poutine et l'UMP qui s'affronte à Boulogne-Billancourt... Chaque matin, BFMTV.com sélectionne pour vous le meilleur de l'actualité politique.

> Le premier tweet gentiment provoc' de Philippe Martin

Un ministre qui débarque sur Twitter, ça peut faire du bruit. Dernier exemple en date, le ministre de l’Ecologie, Philippe Martin – affublé sur le réseau social du surnom "Fifi" par sa collègue Cécile Duflot.

Mercredi, le ministre a donc enfin créé son compte et posté un premier tweet loin d'être discret. "Année décisive pour la transition énergétique et la transition écologique: Twitter, j’arrive! Hâte d’échanger aussi via DM [message privé] avec Arnaud Montebourg". Le tout accompagné d'un "smiley", histoire de détendre l'atmosphère...

Année décisive pour la #transitionénergétique et #transitionécologique: Twitter, j'arrive! Hâte d'échanger aussi via DM avec @montebourg :)
— Philippe Martin (@_PhMartin_) 29 Janvier 2014

Arnaud Montebourg et Philippe Martin s’affrontent déjà depuis quelques mois sur la question des gaz de schiste. Si la technique de la fracturation est toujours interdite en France, le ministre du Redressement productif souhaite utiliser, selon le Canard enchaîné, une nouvelle technique d’exploitation… Au risque de se faire rappeler à l’ordre par ses collègues.

"On connaît le caractère et le mode d'expression" d'Arnaud Montebourg, a commenté Cécile Duflot sur France Info jeudi matin, avant de conclure: "je pense qu'il faut arrêter cette petite provoc' régulière"

> Pour Beigbeder, Hidalgo a été meilleure que NKM pendant le débat

Après le débat organisé mercredi soir entre les cinq principaux candidats à la mairie de Paris, le dissident UMP Charles Beigbeder a tout fait pour descendre en flèche sa meilleure ennemie. Sur LCI, le chef de file des listes "Paris libéré" a expliqué avoir "trouvé qu'Anne Hidalgo passait mieux à la radio. C'est aussi la voix. Elle a une voix qui porte plus. Je ne sais pas, c'était peut-être un problème technique de micro."

> Fillon, Poutine, l'histoire d'une amitié

Certaines rencontres ne s'oublient pas. Et François Fillon n'a pas oublié Vladimir Poutine. L’Express raconte l’histoire d’amitié aux accents improbables entre les deux hommes: alors qu’ils sont tous deux aux fonctions, les rendez-vous diplomatiques deviennent moins protocolaires. Les deux hommes passent du "vous" au "tu", jouent au billard ensemble. Lorsque François Fillon redevient député de Paris, Poutine est l'un des premiers à savoir que François Fillon va "prendre le parti". Lorsqu'il est invité en Russie au printemps 2013, il a même l’honneur de pouvoir visiter les installations des JO d’hiver de Sotchi. Avec en prime ce défi du président russe: "Je te prends quand tu veux sur les pistes".

Improbable, cette amitié? Pas tant que ça, pour l'hebdomadaire, qui classe les deux hommes "dans la catégorie des sanguins intériorisés ou des excessifs rentrés, que révèle un goût partagé des sports extrêmes".

dans la catégorie des sanguins intériorisés ou des excessifs rentrés, que révèle un goût partagé des sports extrêmes
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/francois-fillon-et-son-ami-poutine_1318016.html#VGg6usbeSqkE6PFe.99 dans la catégorie des sanguins intériorisés ou des excessifs rentrés, que révèle un goût partagé des sports extrêmes
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/francois-fillon-et-son-ami-poutine_1318016.html#VGg6usbeSqkE6PFe.99

> Du rififi à Boulogne-Billancourt

La bataille sera rude à Boulogne-Billancourt. Le maire sortant, Pierre-Christophe Baguet, est soutenu par Jean-François Copé et François Fillon. Seul problème: face à lui se présente un dissident de son propre camp, Pierre-Mathieu Duhamel. Un dissident soutenu par… Alain Juppé, dont il avait été directeur de cabinet dans les années 80, et par le député UMP de Boulogne Thierry Solère. Sans parler de Benoist Apparu, Xavier Bertrand et Bruno Le Maire, qui ont également décidé de venir le candidat non-officiel.

Désarçonné et "pris en otage par une écurie présidentielle" selon ses termes, le maire sortant a protesté mercredi devant le bureau politique de l’UMP qui, selon Libération, "s’est contenté de regretter le soutien apporté à un candidat dissident".

Ariane Kujawski