Gilles Boyer, le 12 octobre 2016 à Boulogne-Billancourt.
 

Le fidèle juppéiste, en difficulté dans les Hauts-de-Seine, a refusé une visite d’entre-deux-tours du maire de Bordeaux, selon Le Parisien.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Démocratepasfacho
    Démocratepasfacho     

    Il a raison Boyer. Les vieux politicards jouent leur survie en s accrochant au basques des nouvelles têtes!!! Il faut s en affranchir de suite. BRAVO

  • Picto
    Picto     

    Il a fait combien au premier ?

    Veut il passer coté Macron à 100% ?

    Les cores donnent l'explication de ce refus de soutien par Juppé

    En politique, les "gaffes" sont soit une stratégie ou soit un acte manqué.

Votre réponse
Postez un commentaire