BFMTV

PS : Tout se joue en coulisses

BFMTV

Le congrès du PS s'ouvre aujourd'hui à Reims, dans une ambiance tendue et floue. Les candidats parviendront-ils à un accord ?

[Retour au dossier PS]

Le 75ème Congrès du PS s'ouvre cet après-midi (vendredi) à 15h au Parc des expositions de Reims, capitale socialiste jusqu'à dimanche. Seront présents : les cadres du parti et les délégués des fédérations, soit en tout près de 4000 personnes. Objectif : désigner une nouvelle majorité pour succéder à celle conduite par François Hollande.

Vers un accord ?

La tâche s'annonce rude, car aucune motion n'est arrivée clairement en tête lors du vote des militants la semaine dernière : Royal 29%, Delanoë et Aubry chacun 25%, et Hamon 19%. Depuis, les 4 rivaux et leurs proches se rassemblent, se parlent, s'écrivent, mais personne n'est parvenu à un accord. Les tractations se poursuivent entre les partisans des différentes motions socialistes. Et c'est toujours le brouillard. Aucun accord à l'horizon : Bertrand Delanoë se montre le plus ouvert à la discussion avec Ségolène Royal. Martine Aubry, elle est beaucoup plus glacial et estime toujours que les propositions de Royal ne sont pas à la hauteur des enjeux.
En revanche, les relations entre la maire de Lille et Benoit Hamon semblent beaucoup plus cordiales : le représentant de la gauche du parti a affirmé qu'un accord est possible entre sa motion et celle d'Aubry, avec lui en candidat au poste de Premier secrétaire, mais sans Delanoë et ses amis.

Si aucun accord n'est trouvé ce week-end, le PS risque de sortir ingouvernable de Reims, avec à sa tête, un nouveau Premier secrétaire élu par les militants... mais sans majorité.

Au Congrès, tout se joue en coulisses...

Il faut dire que le programme officiel peut sembler indigeste aux non initiés : 9 heures de temps de parole répartis entre les différentes motions au prorata de leurs scores, sans compter les discours des différents responsables locaux et nationaux. Donc, comme souvent au PS, tout se passe en fait en coulisses. Ce week-end, les cafés et restaurants de Reims seront le théâtre de réunions secrètes, de tractations entre les amis des uns et des autres... Avec en point d'orgue, la « nuit des résolutions » : du samedi soir jusqu'au petit matin dimanche, tous les rivaux et leurs partisans sont réunis dans la salle du palais des Congrès, pour tenter de se mettre d'accord. Et compte tenu de l'ambiance au PS ces derniers jours, la nuit risque d'être longue, très longue.

Juliette VINCENT et Annabel ROGER