Nicolas Sarkozy et Laurent Wauquiez
 

Selon nos informations, l'ancien chef de l'État, accusé par le président des Républicains d'avoir espionné les téléphones de ses ministres, a "pris note" des excuses qui lui ont été adressées.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire