BFMTV

Primaires: #JeTeVoix, un collectif pour titiller les électeurs

Le drapeau français (image d'illustration)

Le drapeau français (image d'illustration) - Frédéric Bisson/Flickr

Le collectif de campagne #JeTeVoix, dont le site a été lancé dimanche dernier, a pour objectif d'informer les populations ciblées par certains politiques aux ambitions présidentielles et les aider ainsi à prendre conscience du rôle majeur qu'ils peuvent jouer.

"J'ai fait la fiche de Poisson, avec qui je n'ai pas d'atome crochu, je l'ai finie en 20 minutes et pour Sarkozy, je me suis fait piéger, ça m'a pris plusieurs jours!", s'exclame Abdel-Rahmène Azzouzi, l'un des initiateurs du collectif #JeTeVoix. Un collectif qui a pour ambition première d'informer via les réseaux sociaux les populations, notamment des quartiers, qui font régulièrement l'objet d'attaques non républicaines des politiques pour leur faire prendre conscience du rôle majeur qu'elles peuvent endosser lors des nombreux scrutins de 2016 et 2017. "On aimerait que les hommes politiques sachent qu'en prenant pour cible des populations, ce sont des soustractions pour eux", argue le médecin.

Pas d'appel au vote

La profession de foi de ce groupe trône d'ailleurs sur la Une du site, créé dimanche dernier, seulement, en plus des différents onglets qui s'appesantissent sur les modes d'emploi de la primaire, ou encore les portraits des candidats. Elle appelle notamment "toutes les femmes et tous les hommes de bonne volonté, non pas à choisir le meilleur d’entre eux mais à éliminer ceux ou celles qui représentent le plus grand risque pour notre contrat social". 

Le message semble clair même si Abdel-Rahmène Azzouzi se défend de tout appel au vote. "On souhaite seulement que le mec ou la nana se sente concerné par notre démocratie. Notre but est de les titiller."

Sa propre analyse

Le collectif qui se pose en gardien des valeurs républicaines entend donc faire émerger de nouvelles voix, notamment celles des minorités. "Elles doivent se réapproprier le débat démocratique afin de redonner ses lettres de noblesse au débat républicain", renchérit Nadia Henni-Moulaï, l'un des soutiens du groupe. 

#JeTeVoix suivra en tout cas attentivement le premier débat de la primaire de la droite et du centre, ce jeudi 13 octobre. "On va faire notre propre analyse vue des minorités, des quartiers sur le site, précise le Professeur. Un site qui a enregistré en l'espace de 4 jours plus de 2.500 vues.

Aurore Coulaud