BFMTV

Primaire de la gauche: Benoît Hamon étrille François Hollande

-

- - -

Le dernier candidat déclaré à la primaire de la gauche ne mâche pas ses mots à propos de François Hollande. Benoît Hamon l'affirme: le président ne sera pas son propre successeur.

Député frondeur, candidat à la primaire de la gauche, Benoît Hamon l'assure, il ne "participera pas à une curée anti-Hollande". Le socialiste ne s'est pourtant pas privé d'attaquer sévèrement le chef de l'Etat et son bilan au micro de France Inter. 

"Aucun successeur" 

Alors que les candidatures se multiplient à gauche, Benoît Hamon ne s'inquiète pas et y voit un "signe de démocratie". Et attaque frontalement le président de la République, qu'il n'imagine pas accéder à un second mandat. 

"C’est bien qu’il y ait du monde. Ca veut dire qu’il n’y a pas de candidat naturel pour succéder à Hollande, même pas lui. " 

L'ancien ministre de François Hollande s'en prend ensuite au bilan du chef de l'Etat, qu'il accuse d'avoir "esquivé les vraies réponses". "Ce quinquennat a été raté parce que sur un certain nombres des questions, nous avons placé notre politique dans les pas de nos prédécesseurs" estime Benoît Hamon qui prône un changement de régime et un passage à la VIème République. 

Selon l'élu de gauche, il faut "faire en sorte que le chef de l'exécutif ne soit plus irresponsable devant le Parlement. Qu'il ne puisse plus trahir ses engagements de campagne, et que la démocratie respire". François Hollande appréciera.

dossier :

Benoît Hamon

P.A.