× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
François Hollande le 19 octobre 2011 à Paris, lors d'une conférence de presse sur les primaires au PS .
 


Le Conseil national du Parti socialiste a décidé à l'unanimité samedi d'organiser une primaire pour désigner son candidat à la présidentielle en 2017. Des élus "frondeurs" demandent des précisions sur les modalités d'organisation.

Votre opinion

Postez un commentaire

27 opinions
  • Crusader30
    Crusader30     

    Bonjour
    Bonne stratégie de la gauche...
    Si la gauche se fait éjecter dès le premier tour...

    Il reste Droite face au FN

    Le but de la gauche est de faire barrage au FN,

    Droite + gauche + petits partis contre le FN

    On se retrouve avec la droite au pouvoir en 2017 .....avec la droite des réformes il va en pleuvoir un max, elles sont nécessaires, mais j'aurais préféré la gauche à la droite...la gauche à toujours été le parti des travailleurs...
    La loi Khomri à côté c'est du gâteau....

    Bien réfléchir...

    Bon dimanche à tous..
    crus

  • Éthique
    Éthique      

    Tiens, les citoyens sont invités à s'exprimer, pathétique. Nos 2 exécutifs bafouent les droits des citoyens comme c'est pas permis, notamment en privant nos députés de débats et de vote en dégainant le 49.3 mais également en méprisant la voix du peuple qui ne veut pas de cette loi esclavagiste. Et là, comme si de rien n'était, le PS invite les citoyens à voter à la primaire socialiste. Il faut que le PS sorte de son rêve. Peu de gens viendront voter pour des charlots qui ont trahi la confiance de 18 millions de français qui ont voté pour ce machin qui nous gouverne.

  • reirize
    reirize     


    Mr Valls prône la consultation de la '' Belle Alliance '' ( quelle jolie expression...)c'est à se tordre de rire ! Le '' candidat naturel'' ne le serait plus ? On lui chercherait activement un remplaçant moins catastrophique ?Pour être parfaitement démocratique, ce projet devrait être revu et corrigé ! Par exemple par une petite annonce dans le Bon Coin ...

  • reirize
    reirize     


    Mr Vals prône la consultation de la '' Belle Alliance '' ( quelle jolie expression...)c'est à se tordre de rire ! Le '' candidat naturel'' ne le serait plus ? On lui chercherait activement un remplaçant moins catastrophique ?Pour être parfaitement démocratique, ce projet devrait être revu et corrigé ! Par exemple par une petite annonce dans le Bon Coin ...

  • bignol
    bignol     

    formidable ce quinquenat que de bonnes surprises? formidable la censure que de bons commentaires sont acceptés

  • bignol
    bignol     

    formidable ce quinquenat que de bonnes surprises

  • fassi49
    fassi49      

    Quelle suspicion vis à vis de gens aussi honnêtes que Cambadelis et Hollande ?

  • Jober59
    Jober59     

    A quoi ça sert,Hollande ne se représentera pas. Il ouvre la porte à macron qui n est absolument pas de gauche.ils seront battus par le front de gauche

  • vauban
    vauban     

    C’est la première fois sous la Vème République qu’un chef de l’État se soumettra à un tel exercice. François Hollande y trouve un certain nombre d’avantages. Tout d’abord, la consultation des socialistes neutralise ses rivaux socialistes. Elle oblige Arnaud Monte-bourg à se présenter au suffrage de ses pairs et à affronter les nombreux concurrents dans les rangs de l’aile gauche du parti (Marie-Noëlle Lienemann, Benoît Hamon…). Le scrutin empêche également l’ancien ministre du Redressement productif de se présenter en dehors du parti.

    Ensuite, la primaire règle les ambiguïtés du cas Emmanuel Macron. Si le ministre de l’Économie souhaite se présenter, il doit quitter le gouvernement, au risque d’apparaître comme un traître. S’il se soumet au suffrage du PS, il ne peut plus tenir sa ligne « ni droite ni gauche ».

    Autre avantage pour un président en chute libre dans les sondages : la primaire lui offre une occasion de se relégitimer avant la présidentielle et de défendre son action. Le scrutin offre également une visibilité médiatique au candidat de la gauche de gouvernement, juste après la primaire de la droite.

    Hollande n’est pas le seul gagnant de cette opération. Le parti va enfin pouvoir trancher le débat qui l’empoisonne, entre les tenants de la social-démocratie et les frondeurs de l’aile gauche du PS. Et dans l’hypothèse où l’actuel chef de l’État ne se représenterait pas, le scrutin ouvre une porte pour Manuel Valls, le Premier ministre.

  • beaudolo
    beaudolo     

    L’idéologie socialiste conduit la société à un alignement vers le bas ; mais elle reste toujours un discours démagogique permettant, à certains, de conquérir le pouvoir !

    C'est le grand problème des socialistes, l'idéologie socialiste ne concorde pas avec le pragmatisme qu'exige l'exercice du pouvoir. C'est pour cette raison que le PS est un parti d'opposition mais non un parti de gouvernance

Lire la suite des opinions (27)

Votre réponse
Postez un commentaire