BFMTV

Primaire à droite: Nathalie Kosciusko-Morizet reconnaît qu'elle ne gagnera pas

Nathalie Kosciusko-Morizet lors du débat.

Nathalie Kosciusko-Morizet lors du débat. - Capture d'écran France 2

Lors du troisième et dernier débat de la primaire de la droite et du centre, jeudi soir avant le premier tour du scrutin, les candidats étaient invités tour à tour à apporter leur conclusion à l'émission. Nathalie Kosciusko-Morizet a alors admis qu'elle ne gagnerait pas cette primaire.

Le dernier débat de la primaire de la droite et du centre avant le premier tour de scrutin le 20 novembre se terminait par une prise de parole individuelle de chaque candidat. L'occasion pour les sept participants de faire le bilan de cette campagne pour l'investiture en vue de la présidentielle de 2017 et d'essayer une ultime fois de convaincre les électeurs. 

"Je sais que je ne gagnerai pas la primaire"

L'intervention de Nathalie Kosciusko-Morizet, députée élue dans l'Essonne et ancienne ministre, a alors surpris. La prétendante a ainsi déclaré sans ambages: "Tous les candidats ont proclamé, à un moment ou à un autre, qu'ils gagneraient la primaire. Pour ma part, je sais que ce ne sera pas le cas."

L'ancienne Vice-présidente du parti "Les Républicains" a tout de même cherché à convaincre les électeurs de sa famille politique de porter leur voix en nombre sur son nom ce dimanche: "Voter pour moi, c'est dire que les solutions d'hier sont mortes. C'est refuser de donner toutes les clés aux politiques pour faire confiance à l'intelligence des Français."

R.V.