BFMTV

Présidentielle: "Mon soutien sera complet" à Emmanuel Macron, annonce Edouard Philippe

Le président Emmanuel Macron et le Premier ministre Edouard Philippe le 29 juin 2020 à l'Elysée à Paris

Le président Emmanuel Macron et le Premier ministre Edouard Philippe le 29 juin 2020 à l'Elysée à Paris - CHRISTIAN HARTMANN © 2019 AFP

L'ancien Premier ministre ne cache pas son envie de "participer à la constitution" d'un nouveau gouvernement si Emmanuel Macron venait à briguer un second mandat.

Il lui sera fidèle. L'ancien Premier ministre et actuel maire du Havre Edouard Philippe a affirmé dans l'émission Sept à Huit sur TF1 qu'il soutiendrait Emmanuel Macron à l'élection présidentielle de 2022:

"Pour l'élection présidentielle de 2022 je soutiendrai le président de la République" a-t-il affirmé, mettant en avant des raisons de "loyauté" et de "cohérence". "La philosophie qui était celle du président de la République en 2017 de réformes, de dépassements, d'audace, de dépassement de la France (...) je pense que c'était des réformes qui allaient dans le bon sens", a-t-il expliqué sur Sept à Huit.

Une volonté de participer à un nouveau gouvernement

Edouard Philippe a également confirmé qu'il allait créer un mouvement pour soutenir Emmanuel Macron. Et il ne cache pas non plus sa volonté de vouloir "participer à la constitution de cette nouvelle majorité" si Emmanuel Macron est élu.

"Si Emmanuel Macron comme je l'espère est élu, il aura besoin de s'appuyer sur une nouvelle majorité. Et moi je veux participer à la constitution de cette nouvelle offre politique, ça me parait indispensable" lance-t-il.

Assurant ne pas "demander une place", l'ancien Premier ministre a avoué aimer être parmi ceux qui participent à prendre les décisions. "Est-ce qu'un jour j'aurais l'occasion de service mon pays dans la politique nationale? Peut-être. Si c'est le cas, j'en serais heureux." a-t-il affirmé.

Une quarantaine de maires de droite modérée et du centre s'étaient réunis le 29 août à Fontainebleau (Seine-et-Marne) en présence d'Edouard Philippe, promettant de se structurer pour "peser" davantage politiquement à l'approche de la présidentielle de 2022, et dessinant un espace politique penchant à droite et soutenant Emmanuel Macron.

Louis Augry