MoDem president Francois Bayrou leaves the Elysee Palace in Paris, on January 9, 2015 in Paris after a meeting with French President, after a deadly attack that occurred on January 7 by armed gunmen on the Paris offices of French satirical weekly newspaper Charlie Hebdo
 

Un sondage Ipsos pour le Cevipof attribue 6% des intentions de votes à François Bayrou, dont la moitié viendrait des sympathisants actuels d'Emmanuel Macron. Ce mercredi, François Bayrou a prévu de s'adresser à la presse. 

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Utsi
    Utsi     

    Annoncer un ralliement de Bayrou à Macron fait monter les intentions de vote pour ce dernier. Si demain Bayrou se présente, la chute des intentions de vote de Macron paraîtra moins forte et l'effet Bayrou serait dilué. C'est le même principe que pour les annonces sur les cours de bourse.

  • Liliane R
    Liliane R     

    Allié de Macron, j'espère, sinon il fait gagner Fillon ...

  • Pierre Londoncoca
    Pierre Londoncoca     

    Bayrou regrette amèrement d'avoir refusé le poste de 1er ministre que lui offrait la dame aux caméras en 2007 si elle avait été élue. Si Bayrou avait accepté elle aurait été élue.
    Aujourd'hui un ralliement à Macron (qu'il a vivement critiqué lorsque celui-ci a annoncé sa candidature) c'est peut-être sa dernière chance d'exister sur le plan politique et de bien remplir sa gamelle...

  • Bajul
    Bajul     

    Futur allié de Macron si ce dernier lui promet un joli poste et ça ne m'étonnerait pas qu'il annonce qu'il se rallie à Macron .........

Votre réponse
Postez un commentaire