Une photo de François Hollande le 10 juillet 2016 (Photo d'illustration)
 

Avec des outils comme les directs vidéo ou les nouveaux réseaux sociaux, les candidats à la présidentielle parient sur l'instantanéité et le lien direct avec l'internaute. Mais moins visible, l'enjeu de la collecte des données est celui qui peut faire basculer la présidentielle de 2017.

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Nous allons avoir une belle brochette de menteurs et d'assoiffés du pouvoir,qui comme saint Antoine promette tout et son contraire,pour moi internet n'a aucune prise sur mes décisions politiques.

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Nous allons avoir une belle brochette de menteurs et d'assoiffés du pouvoir,qui comme saint Antoine promette tout et son contraire,pour moi internet n'a aucune prise sur mes décisions politiques.

  • euh la
    euh la     

    Pour certains partis . Internet est le seul moyen d'être visible . Et ils en ont fait une arme éfficaces . Il n'y a qu'a voir aux dernières élections régionales . Non seulement ils ont réussi a présenter des listes . Mais ils ont fait de "bon" résultat vu leurs visibilités médiatiques .

  • euh la
    euh la     

    Pour certains partis . Internet est le seul moyen d'être visible . Et ils en ont fait une arme éfficaces . Il n'y a qu'a voir aux dernières élections régionales . Non seulement ils ont réussi a présenter des listes . Mais ils ont fait de "bon" résultat vu leurs visibilités médiatiques .

  • euh la
    euh la     

    Pour certains partis . Internet est le seul moyen d'être visible . Et ils en ont fait une arme éfficaces . Il n'y a qu'a voir aux dernières élections régionales . Non seulement ils ont réussi a présenter des listes . Mais ils ont fait de "bon" résultat vu leurs visibilités médiatiques .

  • euh la
    euh la     

    Parce que les médias historiques ne donnent pas satisfactions (temps de cerveau disponible) . Ils ne sont pas impartiaux et concentrés dans une poignée de propriétaires . Soit par volonté de ne pas insulter l'avenir ou par contraintes (subventions d'état indispensables à leurs survies, médias appartenant à des proches du pouvoir) . On a bien vu lors des différents référendums que les médias étaient a l'unisson avec les dirigeants (Maastricht 1992, le traité de 2005 et plus proche le Brexit) . Pas de pluralité . Pas une tête qui dépasse . Alors les gens qui voudront s'exprimer lors des prochaines élections . Les gens qui s'intéressent à la politique disposent d' internet . Internet sous différentes déclinaisons . Avec du bon et du moins bon . Même si internet n'est pas parfait (et il n'est pas le seul . Il n'y qu'a voir comment fonctionne ou bug certains sites) . Internet reste un recours .

  • euh la
    euh la     

    Parce que les médias historiques ne donnent pas satisfactions (temps de cerveau disponible) . Ils ne sont pas impartiaux et concentrés dans une poignée de propriétaires . Soit par volonté de ne pas insulter l'avenir ou par contraintes (subventions d'état indispensables à leurs survies, médias appartenant à des proches du pouvoir) . On a bien vu lors des différents référendums que les médias étaient a l'unisson avec les dirigeants (Maastricht 1992, le traité de 2005 et plus proche le Brexit) . Pas de pluralité . Pas une tête qui dépasse . Alors les gens qui voudront s'exprimer lors des prochaines élections . Les gens qui s'intéressent à la politique disposent d' internet . Internet sous différentes déclinaisons . Avec du bon et du moins bon . Même si internet n'est pas parfait (et il n'est pas le seul . Il n'y qu'a voir comment fonctionne ou bug certains sites) . Internet reste un recour .

  • bergheim
    bergheim     

    les personnes qui votent le plus sont les retraités, les personnes âgées, celles qui ne vont pas sur les réseaux sociaux !

    euh la
    euh la      (réponse à bergheim)

    Détrompez vous . Les retraités actuelles ont connu l'informatique durant leur vie professionnelle .

Votre réponse
Postez un commentaire