BFMTV

Présidentielle 2022: Macron et Le Pen au coude à coude au premier tour 

Emmanuel Macron et Marine Le Pen à l'Elysée.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen à l'Elysée. - PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP

Dans son édition de ce dimanche, le JDD publie un sondage explorant différents scénarios en vue de la prochaine présidentielle. Dans la perspective d'un duel éventuel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, l'écart se resserrerait au second tour.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen recueillent chacun 27 à 28% d'intentions de vote au premier tour pour l'élection présidentielle de 2022, loin devant Jean-Luc Mélenchon et les autres candidats, selon un sondage Ifop pour le JDD paru dimanche. Les deux candidats recueillent 28% au premier tour dans l'hypothèse d'une candidature pour la droite de Valérie Pécresse.

Marine Le Pen à 28%

Le chef de l'État ne recueillerait que 27% si le candidat de la droite était Xavier Bertrand ou François Baroin, alors que la présidente du RN demeure à 28% quelles que soient les hypothèses, des résultats contenus dans la marge d'erreur. Jean-Luc Mélenchon arrive en troisième position, à 11%, ex æquo avec François Baroin, mais devant Xavier Bertrand (10%) ou Valérie Pécresse (7%), selon les différents scénarios testés par l'institut de sondage. Le leader d'EELV, Yannick Jadot, recueille 7,5 à 9% des intentions de vote, devant Nicolas Dupont-Aignan (6 à 7%) et le Premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure (2,5 à 3%).

55% vs 45% au second tour

Dans le cadre d'un deuxième tour opposant Emmanuel Macron à Marine Le Pen, le président de la République recueille 55% des intentions de vote (-2 points par rapport à mai), contre 45% à la cheffe du parti d'extrême droite (+2 points).

Dans une précédente étude Elabe pour notre antenne parue mercredi, Emmanuel Macron et Marine Le Pen font jeu égal au premier tour avec 27% à 29% des voix chacun, loin devant Jean-Luc Mélenchon, troisième avec environ 13%.

L'enquête Ifop a été réalisée en ligne du 28 au 30 octobre, auprès d'un échantillon représentatif de 1.503 personnes inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

R.V. avec AFP