BFMTV

Présidence de l'UMP: Juppé espère un scrutin "transparent"

Alain Juppé (ici lors du meeting de Nicolas Sarkozy à Bordeaux) a appelé les militants UMP à voter en nombre pour élire leur nouveau président.

Alain Juppé (ici lors du meeting de Nicolas Sarkozy à Bordeaux) a appelé les militants UMP à voter en nombre pour élire leur nouveau président. - Jean-Pierre Muller - AFP

Depuis sa ville de Bordeaux, Alain Juppé s'est prononcé sur l'élection ce samedi du nouveau président de l'UMP. Il a appelé les militants à voter en nombre et espère un scrutin "transparent".

Alain Juppé, membre de la direction collégiale par intérim de l'UMP, a appelé vendredi les militants à voter en grand nombre pour l'élection du futur président du parti. Il a aussi souhaité que le scrutin soit "transparent", alors que le spectre du fiasco de 2012 est dans les esprits.

La Haute Autorité de l'UMP, présidée par Anne Levade, "a fait un très, très bon travail" en vue de cette élection interne, a tenu à souligner le maire de Bordeaux lors d'une conférence de presse qui se tenait dans sa ville.

"Aller voter très, très nombreux"

"J'espère qu'il n'y aura aucune espèce d'ambiguïté et que tout cela sera très transparent", a expliqué Alain Juppé. Il a précisé qu'il voterait "électroniquement comme tout le monde".

Le candidat déclaré à la primaire de la droite pour la présidentielle de 2017 a appelé les militants à "aller voter très, très nombreux" pour l'élection du futur président de l'UMP, ce week-end, parce qu'il "aura fort à faire pour relancer notre mouvement".

"Les sifflets... ça c'est la vie politique"

Quant à ses impressions sur le déroulement de la campagne pour ce scrutin: "les candidats ont fait de bonnes campagnes, je les ai tous accueillis ici", a rappelé le maire de Bordeaux.

Pour "(Hervé) Mariton, ça c'est très bien passé, (Bruno) Le Maire, ça c'est très bien passé". Et pour "(Nicolas) Sarkozy, il y a eu quelques sifflets... mais ça c'est la vie politique", s'est-il amusé. Il a par ailleurs ajouté qu'à l'annonce des résultats samedi soir, il boirait "à la santé du vainqueur", au festival "S.O good" de la gastronomie qui se tient actuellement à Bordeaux.

"Sortir de la tourmente"

Enfin, à la question de savoir s'il s'impliquerait personnellement dans le déroulement de ce scrutin et s'il irait à Paris pour rencontrer les militants, Alain Juppé a répondu par la négative, en rappelant son devoir de neutralité au sein de la direction collégiale qu'il partage avec deux autres ex-Premiers ministres, François Fillon et Jean-Pierre Raffarin: "Non, non, il ne faut pas mélanger les choses", a-t-il dit.

"Cette élection est très importante parce que c'est le moment pour l'UMP de sortir de la tourmente qu'elle a traversée depuis 2012. Les militants ont beaucoup souffert, donc là, c'est l'occasion de repartir de l'avant", a ajouté Alain Juppé.

M. K. avec AFP