BFMTV

PPDA est-il allé trop loin ?

-

- - -

Nonce Paolini, PDG de TF1, porte plainte pour diffamation contre Patrick Poivre d'Arvor. Evincé du JT de 20 heures en juin, ce dernier est parti avec un gros chèque en poche. Et pas mal de colère, distillée depuis.

Nonce Paolini, le PDG de TF1 poursuit en diffamation l'ancien présentateur du JT de sa chaîne, Patrick Poivre d'Arvor. C'est ce qu'a annoncé hier sur son blog le journaliste de L'Express, Renaud Revel. Une information rapidement confirmée par le tribunal correctionnel de Paris, qui précise qu'une audience de fixation prévue le 6 janvier déterminera la date du procès.

A l'origine une interview dans le magazine « Bretons »

Le 31 juillet dernier, l'ancien présentateur du journal télévisé de « la une », dans une interview pour le magazine "Bretons" [numéro 36, d'octobre 2008], avait déclaré qu'à son arrivée à TF1, Nonce Paolini avait « installé un système de pointage avec des badges » et s'était entouré d'une « police privée chargée de scruter les moindres déplacements ». Des pratiques « en contradiction avec le métier de journaliste », selon PPDA.

Coup de sang de Paolini et plainte en diffamation

Pour Renaud Revel, journaliste de l'Express à l'origine du scoop sur cette procédure de justice, l'explication en est simple : « Les gens de TF1 en ont signé avec lui un protocole d'accord et ils estiment qu'il a touché un joli chèque - la somme d'environ 2 millions d'euros a été évoquée. Et alors qu'ils estimaient que Poivre d'Arvor avait un droit de réserve vis-à-vis de la chaîne qui l'avait employé pendant 20 ans, PPDA s'est un peu répandu ici ou là sur les antennes. Nonce Paolini a piqué un coup de sang il y a quelques semaines et il a exhumé ces vieux propos de Poivre d'Arvor en déposant plainte pour diffamation. »

Chronologie d'un départ 

- Pour mémoire, c'est le 7 juin que la rumeur du départ de PPDA s'était officialisée. Laurence Ferrari avait choisi de dire oui à TF1 pour présenter le journal télévisé à la place de Patrick Poivre d'Arvor. Le lendemain, Canal + confirmait la démission de la journaliste (Cliquez ici pour plus de détails).
- Apprenant la nouvelle par la presse, PPDA avait confirmé quelques jours plus tard dans un communiqué à l'AFP, son éviction de la chaîne. Une décision « brutale », « inélégante » et sans « explication sérieuse » selon lui (Pour plus d'infos, cliquez ici).
- Un mois plus tard, le 10 juillet, PPDA présentait son dernier JT sur TF1 (Pour consulter l'article, cliquez ici).

Juliette VINCENT