Pour sauver la droite, certains LR cultivent une nostalgie de l'UMP

Jean-Pierre Raffarin, à l'époque Premier ministre, Alain Juppé et le centriste Philippe Douste-Blazy, le 17 décembre 2002
 

Plusieurs ténors du parti, notamment le président du Sénat Gérard Larcher, estiment que la ligne droitière de Laurent Wauquiez a conduit à la défaite des européennes. Et en déduisent qu'il faut recréer l'union avec le centre.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire