× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
Nicolas Sarkozy, président du parti Les Républicains.
 

Les institutions européennes doivent décider mercredi si elles octroient à la Grèce, en défaut de paiement, une nouvelle aide financière pour éviter une sortie du pays de l'euro. Nicolas Sarkozy a estimé, dans un entretien au Monde, qu'Athènes avait "suspendu, de fait, son appartenance à la zone euro".

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • sakini
    sakini     

    Quelqu'un pourrait lui rappeler (avec toute la diplomatie et le tact nécessaire) qu'il n'est pas président de la France et encore moins président de la Grèce ?

  • Grincheux
    Grincheux     

    Sarkozy a la mémoire courte, lui en quelques années, il a augmenté notre dette de 600 milliards et ça donne des leçons.

  • Facebook-291712044363653
    Facebook-291712044363653     

    Lui il a coulé la France en 5 ans et maintenant nous payons ses erreurs, qu'il se taise et qu'il retourne au Qatar.

  • pgh1789
    pgh1789     

    il n'y a pas besoin d'être ex président de la république pour faire cette déclaration. Allez vous raffraichir dans un troquet et vous entendrez des opinions tout autant intéressantes.

  •       Justicia
    Justicia     

    il faut taper 10 fois pour s'exprimer ???????????????????Charlie ou est tu .

  • dani42
    dani42     

    Une fois de plus, il a raison.

    black manba
    black manba      (réponse à dani42)

    Une fois de plus, " de quoi je me mêle ! " l'homme qui à ruiné la France, et qui à ruiné son parti UMPLR avec pour résultat d'en être réduit à mendier auprès des adhérents, (le Sarkothon ), mais bon tout est bon pour faire parler de lui avec la complicité objective de certains médias.

  • cgtfob
    cgtfob     

    et donc sarko ?

    quidambofe
    quidambofe      (réponse à cgtfob)

    DEGAGE

  • Ω
    Ω      

    Le gestionnaire de fortune ... de personnes âgées séniles ... s'est exprimé ... ;-)

  • kris
    kris     

    il n'a pas tort! il a dit la grece,pas son peuple ! ce sont ses dirigeants qui lui ont menti,maintenant,la troika n'a rien vérifié et preté du fric à fond perdu avec des interets scandaleux! si on pretait à ces taux au gouvernement de hollande,voilà longtempps que nouus coulerions à pic!

Votre réponse
Postez un commentaire