Nicolas Hulot, alors ministre de la Transition écologique et solidaire, en juin 2017
 

Huit mois après sa démission, Nicolas Hulot appelle le président à écouter aussi les revendications des marches, grèves et pétitions pour le climat.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire