Pour le défenseur des droits, le projet de loi antiterroriste est une "pilule empoisonnée"

Jacques Toubon
 

Jacques Toubon s'oppose à l'inscription dans le droit commun des mesures exceptionnelles de l'état d'urgence.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire