François-Xavier Bellamy en 2014 - François-Régis Salefran/Creative commons
 

Le chef de file des Républicains pour les élections européennes estime qu'Emmanuel Macron ne veut que le populisme pour adversaire, servant de base à une "politique de la peur".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire