BFMTV

Pour Ayrault, Gattaz vit mal "le décalage horaire"

Jean-Marc Ayrault n'a pas apprécié les critiques de Pierre Gattaz.

Jean-Marc Ayrault n'a pas apprécié les critiques de Pierre Gattaz. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le président du Medef Pierre Gattaz, qui fait partie de la délégation française accompagnant François Hollande aux Etats-Unis, a laissé entendre qu'il ne voulait plus entendre "parler de contreparties" sur le pacte de responsabilité.

Pourquoi Pierre Gattaz, jusqu'à présent défenseur zélé du pacte de responsabilité, se met-il à le critiquer? Le parton du Medef, en visite avec François Hollande aux Etats-Unis doit mal vivre "le decalage horaire", a ironisé, mardi matin, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Piqué au vif, le Premier ministre s'agace, alors que Pierre Gattaz est revenu, lundi, sur le pacte de responsabilité, pour lequel il ne veut plus entendre parler de contreparties, selon France Info.

Gattaz critique le pacte de responsabilité

"Je souhaite que monsieur Gattaz, quand il sera revenu en France, rencontre au plus vite les organisations syndicales, comme c'était prévu, pour engager le dialogue social. C'est très attendu. Je crois que le décalage horaire parfois peut poser problème", a asséné Jean-Marc Ayrault.

Pour rappel, le président du Medef est en première ligne dans des négociations engagées avec les organisations syndicales françaises pour mettre en oeuvre le "pacte de responsabilité" proposé par François Hollande. Celui-ci vise à créer de nombreux emplois en contrepartie d'allègements de charges accordés aux entreprises.

La rédaction avec BFMTV