Jean-Marc Ayrault, le 1er décembre.
 

Deux jours après les propos polémiques de Ségolène Royal sur Fidel Castro, le ministre des Affaires étrangères n'a pas mâché ses mots pour qualifier l'ancien leader cubain, dont les funérailles viennent de s'achever. 

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
Votre réponse
Postez un commentaire