En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Pour Aurélie Filippetti, Emmanuel Macron est le "candidat du grand capitalisme financier"

Mis à jour le
Pour Aurélie Flippetti, Emmanuel Macron est "le candidat du grand capitalisme financier". (Photo d'illustration)
 

Aurélie Filippetti, soutien d'Arnaud Montebourg à la primaire à gauche, a affirmé ce lundi qu'Emmanuel Macron était le "candidat du capitalisme financier", dénonçant le coût de son meeting. 

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • sinbad21
    sinbad21     

    Sur ce point elle a raison, on doit savoir qui finance la campagne de Macron et à quelle hauteur. À supposer qu'il soit élu, un chef d'État redevable vis à vis de contributeurs privés est dangereux pour la démocratie. C'est pour cela que la loi limite le plafonnement des contributions à un parti politique à 7500 euros. Ce point doit être éclairci. Y a-t-il des contributeurs qui contribuent à la campagne de Macron au delà de cette limite de 7500 euros ? Macron ne peut pas continuer à se dérober à ce devoir de transparence.

Votre réponse
Postez un commentaire