BFMTV

Politique : une communication plus (trop?) glamour

BFMTV

En matière de vie politique, Nicolas Sarkozy a volontairement bousculé les lignes, parfois trop au goût des français.

Le candidat Sarkozy sur la politique : « Mon gouvernement sera limité à 15 ministres pour être plus efficace. Je demanderai aux ministres de s'engager sur des objectifs ». « Je rendrai compte régulièrement de mon action devant les Français et devant le Parlement »

Le président Sarkozy sur la politique : Dans la composition du gouvernement, Nicolas Sarkozy a réussi un très beau coup : ouverture, diversité, parité... Un casting de choc, dont se délectent les médias. Mais une équipe qui sait aussi se montrer divisée : on ne compte plus les couples « ministre-secrétaire d'Etat » qui se sont accrochés par médias interposés : Fadela Amara et Christine Boutin, Rama Yade et Bernard Kouchner, Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-Louis Borloo...
Souhaitant imprimer la fameuse « rupture » dans sa pratique présidentielle, Nicolas Sarkozy a instauré une communication d'un air nouveau : joggings filmés, vacances étalées dans la presse, vie sentimentale affichée... Plaidant la « transparence », Nicolas Sarkozy a parfois irrité les français, avec pour conséquence une chute vertigineuse dans les enquêtes de popularité : la fin de l'année 2007 et le début de l'année 2008, avec la séquence « Kadhafi, Carla Bruni, caisses vides » a laissé des traces. Voulant répondre le plus vite et le plus fort possible aux attentes des français, Nicolas Sarkozy pâtit aujourd'hui de la confusion créée. Les réformes sont peu ou mal expliquées, elles sont aussi peu et mal comprises.

La rédaction et Charles Magnien