policiers, police
 

En pointant du doigt les baisses d'effectifs de police et de gendarmerie sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire tente de jouer son va-tout et d'engager à la hâte le débat sur la sécurité avec ses adversaires de la primaire.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • kojiki
    kojiki     

    Vouloir mêler l'ancien president , au fiasco actuel, dénote la volonté de se dédouaner de ses responsabilités, des manques , méme si l'ancien president n'est pas tout blanc , la chienlit actuelle n'a rien à voir , avec l'environnement d'alors..Qui a desarmé la molice , qui n'a meme pas droit à la legitime defense? qui en a fait des nounous , observateurs mais pas correcteurs , qui a fait de la justice un bureau des réprimandes ,qui a generalisé l'impunité , l'irrespect du travail de la police , pourquoi les ordres ne viennent pas? pourquoi la hiérarchie fuit les responsabilités ? en l'etat actuel on pourrait mettre 100000 flics de plus , cela ne changerait rien , ce sont les lois et decisions qu'il manque.

  • Facebook-1615156538786746
    Facebook-1615156538786746     

    Il y a un médiateur nommé pour la Pn lisez ses rapports

Votre réponse
Postez un commentaire