Mis à jour le
Edouard Philippe
 

Cette baisse de la limitation sur les routes secondaires bidirectionnelles sans séparateur central est préconisée par des associations de sécurité routière, qui affirment qu'elle permettrait de sauver 400 vies chaque année.

Votre opinion

Postez un commentaire

37 opinions
  • chlag
    chlag     

    Ce sont les excès de vitesse qui tuent et pas le "90". Messieurs cessez de jouer du violon et avouez que vous préférez remplir les caisses plutôt que de faire appliquer la loi en vigueur avec honnêteté et intelligence....mais ça, ça demande d'autres compétences !
    Cessez de jouer du violon et de nous prendre pour des gogos !

  • dano54
    dano54     

    2/3 des accidents se concentrent sur ces tronçons de routes... Et je me demande comment on sait que justement ce serait entre 80 et 90 KMS/H.... Certes plus on baisse la vitesse...
    Mais ce serait bien mieux de moduler en fonction de plusieurs critères, moins monotones, sans doute mieux respecté et plus efficace.
    Le prochain 1er Ministre va-t-il proposer 70 Kms/H ?

  • Domi22
    Domi22     

    Reduction de la vitesse a 80km/h on nous dit techniquement que cela fait baisser le nombre de mort. Alors supprimer les vehicules et techniquement il n'y aura plus de mort!!! Si la vitesse est responsable il faudrait peut etre revenir au controle inopiné (qui ont réduit ) à la place des radars automatiques ou tout les tarés freinent et après accélèrent sans ce soucier de la vitesse et des autres

  • SuperRKO
    SuperRKO     

    Il y a aussi le mauvais comportement des chauffeurs de camion qui collent à l'arrière des voitures en faisant des appels de phare. Alors que des portions de route, d'autoroute sont limitées à une certaine vitesse, les camionneurs veulent rouler encore plus vite et collent ainsi à l'arrière des voitures en klaxonnant et en faisant des appels de phare.
    Je veux que le gouvernement mette en place une loi pour interdire les camionneurs de coller l'arrière des voitures, de klaxonner et de faire des appels de phare.
    Merci.

  • ben987654
    ben987654     

    ce n'est pas la vitesse qu'il faut réduire, mais la mentalité et le comportement de beaucoup d'usagers, sans compter les fausses économies en coupant l’éclairage, les voitures avec un paquets d'aides à la conduite qui font croire au conducteur qu'il est en sécurité, les petits vieux et petites vieilles collés au volant et qui n'ont plus leurs réflexes de leur lointaine jeunesse

  • LULU34300
    LULU34300     

    Sur les autoroutes ou les accidents sont 5 fois moins fréquents que sur les routes tout est fait, voies, aménagements…..pour rendre la circulation fluide, sur les routes tous les aménagements sont réalisés pour faire ralentir et créer des bouchons, les aménagements portent pratiquement tous des traces de chocs ou de pneumatiques et Ils coûtent 10 fois plus cher, ronds points pharaoniques et somptueux et autres pour le plus grand bénéfice de certains.
    On arriverait peut être à diminuer les accidents si on voulait

  • goodaps
    goodaps     

    Je ne comprends pas du tout cette orientation ! Effectivement, il y a plus d‘accidents, mais ce n’est pas avec une telle décision que l’on améliorera les résultat ! Une très forte proportion des accidents mortels ont pour cause des excès de vitesse bien au-delà des vitesses limites et souvent dans des circonstances de prises de risques intolérables ! De nombreux accidents, de front, sans visibilité, en particulier ! Ces comportements assassins ne changeront s pas avec la seule limitation à 80 !... pas plus qu’à 90 !... Et c’est fréquemment le fait de jeunes ! Je pense que pendant 2 ou 3 ans, ces jeunes conducteurs ne devraient avoir le droit de conduire que des véhicules bridés, le temps de se familiariser avec les problèmes de la route ! Par ailleurs, pourquoi ne pas utiliser les caméras de surveillance pour sanctionner très sévèrement ces comportements assassins, même si il n’y a pas eu d’accident, ni de contrôle !

  • Salam_A_icloude
    Salam_A_icloude     

    J'oubliais: les drones radar arrivent à grand pas ! autonomes ils se réveillent tous seuls et flash pendant 20 minutes puis ils se reposent pour la recharge des batteries, et hop ils recommencent encore et encore ... ils seront bien planqués dans des endroits très difficilement accessibles !

  • kisama
    kisama     

    Ma proposition :

    Constat : Beaucoup de gens conduisent sans permis et/ou sans assurance

    Comment y remédier ?

    Principe : tout véhicule doit être associé à une assurance et une personne ayant un permis valide.


    But : empêcher toute personne n’étant pas en règle de conduire un véhicule, en liant un véhicule à une personne ayant une permis valide.

    La proposition ci-dessous n’a pas prétention à résoudre le problème mais à mettre en place un contrôle.
    Fichier commun
    Création d’une base de données accessible par les vendeurs professionnel, les assurances et les services de police comportant :

    Les permis de conduire avec le nombre de points restant
    Une mention indiquant une infraction grave “sans préciser la nature”
    L’assurance lié au véhicule
    Le(s) conducteur(s) du véhicule (nom sur la carte grise)

    Le nom de l’assuré doit être aussi celui d’un des conducteurs.

    Vérification à la vente du véhicule.
    1er cas : achat d’un véhicule à un professionnel.

    Les clés ne pourront être remises à l’acheteur que si celui-ci dispose d’un permis valide et que le véhicule a été assuré. Lors de la remise des clé l’acheteur pourra venir avec un documents certifiant son assurance que le vendeur renseignera dans la base. Ceci afin d’éviter qu’un problème informatique n’empêche l’achat. Si dans les 10 jours l’assureur n’a pas confirmé le document en rentrant lui même les informations dans la base un signalement sera envoyé en préfecture, à l’assureur, au vendeur et à l’acheteur. L’assureur et le vendeur seront invité à se rendre sur la plate-forme pour vérifier les informations et auront 10 jours le faire. Si après vérification il s’avèrent que l’acheteur n’est pas en règle celui-ci aura alors 10 jours pour se mettre en règle. Dans le cas contraire sa voiture sera (susceptible d’être) immobilisé.

    Véhicule puissant : dans le cas où l’acheteur souhaiterait se procurer un véhicule puissant (puissance à déterminer) celui-ci ne pourrait le faire que si il possède plus de 6 points sur son permis de conduire et qu’il n’a pas mention d’infraction grave dans la base de données. (l’infraction ne sera pas indélébile, et pourra disparaître).

    2ème cas : achat d’un véhicule à un particulier

    Le vendeur devra envoyé une photocopie (ou photo) de la carte carte grise avec son nom rayé, et le nouveau du nouvel acquéreur à l’assureur qui devra mettre à jour la base de donnée. Le vendeur recevra un mail/courrier de confirmation de la mise à jour. Le vendeur pourra aussi indiquer sur le service de carte grise ou sur service-public la vente du véhicule (mail envoyé à l’assureur pour le prévenir du changement).
    L’assureur dispose d’un délai de 10 jours pour mettre à jour la base de données
    Le nouvelle acheteur disposera des même délai énoncé dans le cas d’achat à une professionnel pour effectuer ses démarche.

    Location
    Location de particulier à particulier par plate-forme (OuiCar…)
    La plate forme ayant accès à la base de donnée, il sera à sa charge de vérifier que le client rempli tous les critères nécessaire à la location du véhicule.
    Location ou prêt de particulier à particulier sans plate-forme
    Le particulier pourra contacter son assureur qui pourra consulter la plate-forme et lui dire si loueur et apte à conduire le véhicule. Le propriétaire du véhicule n’a aucune obligation d’effectuer un tel démarche mais encourt une amende de 90€ si le conducteur venait à ne pas avoir de permis valide.
    Contrôles et sanctions
    Conséquence si le conducteur du véhicule venait à ne plus remplir les conditions nécessaire à l’achat de celui-ci.

    Le véhicule sera immobilisé ou mois en fourrière sauf si le véhicule venait à être lié à un autre conducteur en règle (vente, prêt, location…).
    l’assureur sera dans l’obligation de résilier le contrat en cours ou de demander un nouveau conducteur valide.

    Contrôle et suivis après vente.
    La base de données sera mise à jours par les services de polices pour le nombre de points restant et l’infraction grave.

    Si le propriétaire d’un véhicule puissant se retrouve dans le cas d’une infraction grave, celui-ci aura l’obligation de suivre un stage de conduite à ses frais (ou financé par l’assurance) pour conserver la jouissance de son véhicule. Ce stage ne sera valable qu’une fois. En cas de nouvelle faute grave (si toujours présent dans le dossier) son véhicule sera immobilisé (sauf changement de conducteur)..
    Contrôles automatiques du véhicules par lecture de plaques automatiques (feu rouge, radar automatique, péage autoroute, entré parking…)

  • kisama
    kisama     

    Ma proposition :

    Constat : Beaucoup de gens conduisent sans permis et/ou sans assurance

    Comment y remédier ?

    Principe : tout véhicule doit être associé à une assurance et une personne ayant un permis valide.


    But : empêcher toute personne n’étant pas en règle de conduire un véhicule, en liant un véhicule à une personne ayant une permis valide.

    La proposition ci-dessous n’a pas prétention à résoudre le problème mais à mettre en place un contrôle.
    Fichier commun
    Création d’une base de données accessible par les vendeurs professionnel, les assurances et les services de police comportant :

    Les permis de conduire avec le nombre de points restant
    Une mention indiquant une infraction grave “sans préciser la nature”
    L’assurance lié au véhicule
    Le(s) conducteur(s) du véhicule (nom sur la carte grise)

    Le nom de l’assuré doit être aussi celui d’un des conducteurs.

    Vérification à la vente du véhicule.
    1er cas : achat d’un véhicule à un professionnel.

    Les clés ne pourront être remises à l’acheteur que si celui-ci dispose d’un permis valide et que le véhicule a été assuré. Lors de la remise des clé l’acheteur pourra venir avec un documents certifiant son assurance que le vendeur renseignera dans la base. Ceci afin d’éviter qu’un problème informatique n’empêche l’achat. Si dans les 10 jours l’assureur n’a pas confirmé le document en rentrant lui même les informations dans la base un signalement sera envoyé en préfecture, à l’assureur, au vendeur et à l’acheteur. L’assureur et le vendeur seront invité à se rendre sur la plate-forme pour vérifier les informations et auront 10 jours le faire. Si après vérification il s’avèrent que l’acheteur n’est pas en règle celui-ci aura alors 10 jours pour se mettre en règle. Dans le cas contraire sa voiture sera (susceptible d’être) immobilisé.

    Véhicule puissant : dans le cas où l’acheteur souhaiterait se procurer un véhicule puissant (puissance à déterminer) celui-ci ne pourrait le faire que si il possède plus de 6 points sur son permis de conduire et qu’il n’a pas mention d’infraction grave dans la base de données. (l’infraction ne sera pas indélébile, et pourra disparaître).

    2ème cas : achat d’un véhicule à un particulier

    Le vendeur devra envoyé une photocopie (ou photo) de la carte carte grise avec son nom rayé, et le nouveau du nouvel acquéreur à l’assureur qui devra mettre à jour la base de donnée. Le vendeur recevra un mail/courrier de confirmation de la mise à jour. Le vendeur pourra aussi indiquer sur le service de carte grise ou sur service-public la vente du véhicule (mail envoyé à l’assureur pour le prévenir du changement).
    L’assureur dispose d’un délai de 10 jours pour mettre à jour la base de données
    Le nouvelle acheteur disposera des même délai énoncé dans le cas d’achat à une professionnel pour effectuer ses démarche.

    Location
    Location de particulier à particulier par plate-forme (OuiCar…)
    La plate forme ayant accès à la base de donnée, il sera à sa charge de vérifier que le client rempli tous les critères nécessaire à la location du véhicule.
    Location ou prêt de particulier à particulier sans plate-forme
    Le particulier pourra contacter son assureur qui pourra consulter la plate-forme et lui dire si loueur et apte à conduire le véhicule. Le propriétaire du véhicule n’a aucune obligation d’effectuer un tel démarche mais encourt une amende de 90€ si le conducteur venait à ne pas avoir de permis valide.
    Contrôles et sanctions
    Conséquence si le conducteur du véhicule venait à ne plus remplir les conditions nécessaire à l’achat de celui-ci.

    Le véhicule sera immobilisé ou mois en fourrière sauf si le véhicule venait à être lié à un autre conducteur en règle (vente, prêt, location…).
    l’assureur sera dans l’obligation de résilier le contrat en cours ou de demander un nouveau conducteur valide.

    Contrôle et suivis après vente.
    La base de données sera mise à jours par les services de polices pour le nombre de points restant et l’infraction grave.

    Si le propriétaire d’un véhicule puissant se retrouve dans le cas d’une infraction grave, celui-ci aura l’obligation de suivre un stage de conduite à ses frais (ou financé par l’assurance) pour conserver la jouissance de son véhicule. Ce stage ne sera valable qu’une fois. En cas de nouvelle faute grave (si toujours présent dans le dossier) son véhicule sera immobilisé (sauf changement de conducteur)..
    Contrôles automatiques du véhicules par lecture de plaques automatiques (feu rouge, radar automatique, péage autoroute, entré parking…)

Lire la suite des opinions (37)

Votre réponse
Postez un commentaire