BFMTV

Penelope Fillon, une discrète dans la tourmente

Penelope Fillon à Sable-sur-Sarthe, le 11 décembre 2016

Penelope Fillon à Sable-sur-Sarthe, le 11 décembre 2016 - JEAN-FRANCOIS MONIER, AFP/Archives

Discrète, polie, Penelope Fillon, soupçonnée d'emploi fictif, a toujours cultivé l'image d'une femme simple, destinée à rester en retrait de la vie politique de son mari. Jusqu'à ce que l'affaire de ses émoluments ne soit révélée.

Penelope Fillon, soupçonnée d'emploi fictif, notamment comme collaboratrice parlementaire de son mari, se définit comme une "paysanne" discrète, passionnée de chevaux, goûtant peu la lumière et les ors de la République.

Cette britannique d'origine, la soixantaine, qui a grandit dans un petit village du Pays de Galles, revendique sa discrétion: "Jusqu’à présent, je ne m’étais jamais impliquée dans la vie politique de mon mari", expliquait-elle au quotidien Le Bien public lors de la campagne de la primaire de la droite à l'automne 2016.

Une discrétion qu'elle a toujours cultivée. Alors épouse du Premier ministre, devant une caméra de France 2, elle affirme en 2008 qu'elle "n'a pas de rôle, je l'accompagne de temps en temps, ça se limite à cela". Le Canard enchaîné affirme pourtant qu'à l'époque, elle a percevait déjà des émoluments de la part du suppléant de François Fillon à l'Assemblée.

Paris ne lui plaît pas trop

Élue depuis mars 2014 au conseil municipal de Solesmes, une commune de la Sarthe d'un millier d'habitants, elle est qualifiée de "discrète" mais "investie" par le maire Pascal Lelièvre.

Interrogé par l'AFP, un élu Front de gauche du conseil municipal de Sablé, Gérard Fretellière, décrit aussi Penelope Fillon comme quelqu'un de "très discret" et de "poli". Il ne se rappelle pas qu'elle "ait tenu des permanences comme collaboratrice de député".

"Quand Fillon est devenu ministre en 1993, elle était à Paris le moins possible car ça ne lui plaisait pas trop", se souvient-il en revanche.

L'ancien Premier ministre François Fillon et son épouse Penelope à l'Elysée lme 26 janvier 2012
L'ancien Premier ministre François Fillon et son épouse Penelope à l'Elysée lme 26 janvier 2012 © LIONEL BONAVENTURE, AFP/Archives

Contraste saisissant dans la cour de Matignon

"Je suis juste une paysanne, ce n'est pas mon habitat naturel", déclarait-elle en 2007 après son arrivée à Matignon, aspirant à ne pas être reconnue dans la rue, préférant sa vie à la campagne et l'équitation.

C'est à cette date que les Français découvrent son existence, quand elle arrive à pied à Matignon pour la passation de pouvoirs entre le Premier ministre sortant, Dominique de Villepin, et son époux.

Photographes et cameramen immortalisent la scène. Le contraste est saisissant entre une Penelope Fillon vêtue d'un ensemble sobre et une Marie-Laure de Villepin arborant une veste de grand couturier sur laquelle sontimprimés des "adios", "ciao ciao", "bye bye" ou "salut".

En novembre 2016, le magazine people Closer, titrait même "Penelope Fillon l'anti-Carla Bruni".

"Penny" était étudiante en droit quand elle a rencontré son futur mari à la fin des années 70. Elle effectuait une année dans un lycée de la Sarthe en tant qu'assistante d'anglais. Ils ont depuis eu cinq enfants et trois petits-enfants.

G.D. avec AFP