BFMTV

Peillon : « Jospin, le meilleur premier ministre de la Ve République »

-

- - -

A l'occasion de la sortie du Livre de Lionel Jospin, Vincent Peillon, qui fut son conseiller, revient sur le bilan socialiste de 1997 à 2002. Il reconnait des erreurs mais ne veut pas tout rejeter, loin de là.

Lionel Jospin est de retour sur le devant de la scène, avec un livre « Lionel raconte Jospin » (sortie ce jeudi 7 janvier) et une interview documentaire en deux parties réalisée par Patrick Rotman et diffusée sur France 2 en deux fois 90 minutes les 14 et 21 janvier.

Vincent Peillon, vous avez été conseiller de Lionel Jospin entre 1995 et 1997... Vous n'avez pas lu ce livre, on en sait peu de choses, mais Lionel Jospin y dit : « J'ai surestimé le rejet de Jacques Chirac, j'ai surestimé la perception positive de mon bilan, j'ai sous-estimé l'impact qu'avait la division de la Gauche, j'ai sous-estimé le premier tour. »

« C'est ce que je trouve intéressant. Depuis 2002, nous avons eu une défaite politique historique, cuisante qui, pour moi, est une défaite des socialistes. Mais qui est une défaite de la France aussi, dont nous ne sommes pas sortis. Difficulté française très particulière qui avait conduit à mettre au second tour de l'élection présidentielle, un raciste, un xénophobe un antisémite. Nous n'avons pas tiré le bilan, sérieusement, de la politique que nous avions conduite de 1997 à 2002.

Lorsque j'ai créé le nouveau parti socialiste en 2002, au premier congrès, c'était justement pour justement faire cette analyse : qu'était-il arrivé dans la bagarre entre les classes populaires et les classes moyennes ? Pourquoi avions nous baissé les impôts en 2002, de 100 milliards ? Etait-il nécessaire de privatiser autant ? Est-ce que nous avions eu raison de faire le quinquennat et l'inversion du calendrier ? Est-ce qu'il ne fallait pas se poser comme l'avait fait Henri Emmanuelli dès 2000, la question salariale suite à la réduction du temps de travail ? Est-ce qu'il était judicieux de ne pas avoir appliqué la réduction du temps de travail dans la fonction publique ? Après la question, c'est : est ce que nous avons bien fait ?

Nous n'avons pas de problème de compétitivité en France mais un problème avec le SMIC (1050 euros nets par mois) et le déroulement des carrières. Dans la Somme, ils commencent à 16 ans dans des conditions de travail déplorables et à 60 ans, ils touchent toujours le SMIC. Il n'y a aucune progression de carrières. Nous n'avons pas été performants, efficaces dans ce domaine et nous avons perdu les Français des couches les plus populaires. Nous n'avons pas été suffisamment clairs sur la sécurité...

Mais je pense quand même que Lionel Jospin a été, peut-être, le meilleur premier Ministre de la Ve République. Car ce bilan-là c'est aussi la réduction du chômage, c'est aussi trois points de croissance pour la France, la priorité à l'éducation, c'est la première loi sur l'innovation, c'est la CMU (Couverture maladie universelle) pour ceux qui étaient le plus en difficultés, c'est l'APA (Allocation Personnalisée d'Autonomie) pour les personnes handicapées et les personnes âgées...

Mais il n'y a pas de bon pouvoir... Et un bon politique c'est quelqu'un qui est capable de se critiquer en permanence. Quand on perd les élections ce n'est pas parce qu'on est personnellement mauvais - Lionel Jospin est un homme d'une grande qualité - ce n'est pas non plus uniquement parce qu'il y a des problèmes de stratégie politique... Et il y en avait avec la Gauche plurielle.

Retrouvez l'intégralité du podcast de Vincent Peillon chez Bourdin and Co, en cliquant ici.

La rédaction-Bourdin & Co