BFMTV

"Pas de bol" avec le chômage: la droite éreinte Hollande

-

- - AFP

François Hollande n'a "pas eu de bol". C'est en tout cas son analyse sur la courbe du chômage qui peine à baisser. Une idée que la droite n'a pas manqué de fustiger.

La petit phrase fait beaucoup de bruit. Prononcée devant deux journalistes lors d'une interview en privé, elle a eu l'effet d'une bombe pour le président de la République. 

"J'ai fait cette annonce de l'inversion de la courbe du chômage parce que je croyais encore que la croissance serait de 0,7-0,8, elle sera finalement de 0,1 ou de 0,2. Puis je répète cet engagement lors des vœux le 31 décembre 2012. J'ai eu tort ! Je n'ai pas eu de bol !" 

Rapidement, divers responsables politiques ont tenu à répondre au président de la République. Du FN aux Républicains, on fustige l'inconséquence de François Hollande, accusé d'être un président "fantoche" ou encore "un malentendu". 

Mailly ironise sur le 49.3

Les propos du chef de l'Etat ne passent pas mieux à gauche. Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière, a profité de la sortie de François Hollande pour lui rappeler l'échec des négociations sur la loi Travail, se demandant si le passage en force était lui aussi dû à la malchance.

Dans ce livre d'entretiens à paraître, François Hollande expliquait également le poids que représentait pour lui la charge présidentielle, et son "envie" de se représenter devant les électeurs en 2017.

P.A.