BFMTV

Valls et Aubry à Lille: entre caresses et vacheries

Martine Aubry et Manuel Valls ont multiplié les sourires jeudi soir à Lille.

Martine Aubry et Manuel Valls ont multiplié les sourires jeudi soir à Lille. - -

VIDEO - Cinq ans après lui avoir demandé de quitter le PS, Martine Aubry a accueilli Manuel Valls avec un sourire de façade, jeudi soir à Lille. Si les anciens adversaires de la primaire socialiste se sont envoyé quelques fleurs, la maire de Lille n'a pu s'empêcher de distiller aussi quelques piques.

L'objectif était d'afficher une solidarité sans faille. Et à ce petit jeu, Martine Aubry et Manuel Valls ont multiplié ostensiblement les signes jeudi soir à Lille lors d'un meeting commun pour les européennes. La maire de Lille a donné du "mon cher Manuel", salué le "courage" du Premier ministre et lancé à la tribune "on est heureux que tu sois là ce soir". Manuel Valls a, lui, remercié "ma chère Martine".

Mais à la fin de la chanson de Michel Fugain, Le chiffon rouge, dont Manuel Valls ne connaissait visiblement pas les paroles, l'ancienne première secrétaire du PS l'a taclé d'un: "Ça c'est bien une chanson de gauche!".

"On ne fait pas de l'austérité"

Cinq ans après lui avoir demandé de quitter le PS, Martine Aubry défend toujours une ligne plus à gauche que Manuel Valls. Certains aubrystes comme Christian Paul et Jean-Marc Germain se sont d'ailleurs abstenu lors du vote du pacte de responsabilité.

"Bien-sûr, il faut réduire les déficits, mais cette rigueur nécessaire ne doit pas devenir de l'austérité", a martelé Martine Aubry à la tribune. "On ne fait pas de l'austérité", a semblé lui répondre Manuel Valls dans son discours.

Karine Lambin