BFMTV

Primaire à gauche: Christian Paul verrait bien Thomas Piketty candidat

Christian Paul, le 3 mai 2011.

Christian Paul, le 3 mai 2011. - Alexander Klein - AFP

Le député socialiste de la Nièvre, Christian Paul, a évoqué dimanche l'idée que l'économiste Thomas Piketty soit candidat à d'éventuelles primaires à gauche.

Thomas Piketty, un économiste, candidat à des primaires à gauche? "Pourquoi pas?", a lancé ce dimanche Christian Paul sur iTélé. Interrogé sur une telle éventualité, le député de la Nièvre et porte-voix de l'aile gauche du PS n'a pas semblé y être opposé.

Une candidature de Thomas Piketty serait selon lui tout à fait crédible, l'économiste ayant "très clairement inspiré (la) démarche" des frondeurs socialistes. Thomas Piketty "a été au cours de ces dernières années un de ceux qui ont inspiré notre mouvement parlementaire (les "frondeurs" du PS...)", a ainsi expliqué le député.

Celui-ci exclut en revanche sa propre participation à ces primaires.

Des primaires pour encourager l'engagement politique

Pour Christian Paul, ces primaires à gauche permettraient de "donner à 4 ou 5 millions de Français la possibilité (...) de prendre leur destin en mains et de retrouver une façon de s'engager en politique". "Aujourd'hui, a-t-il averti, ni François Hollande ni Jean-Luc Mélenchon, ni aucun autre candidat de la gauche ne sera au second tour de la présidentielle s'il n'y a pas des primaires pour ressouder cette gauche qui, aujourd'hui, est en lambeaux et en miettes".

"S'il y a un mouvement citoyen puissant (pour montrer aux candidats potentiels) que les primaires, c'est l'occasion d'avoir un débat sur les choix politiques, sur les idées, peut-être aussi pour ramener quelques repères au sein de la gauche qui est en train, pour une part d'entre elle, avec Manuel Valls, Emmanuel Macron, de dériver dangereusement vers le libéralisme économique, je pense que les primaires ne sont pas inutiles", a poursuivi Christian Paul.

Pour le moment, l'organisation de ce vote n'est pas encore assuré. Les dirigeants de l'aile gauche du PS ont approuvé à l'unanimité samedi un texte appelant le parti à participer à l'organisation d'une primaire pour désigner le candidat de la gauche en 2017.

H. M. avec AFP