BFMTV

Le lapsus de Jérôme Guedj: "On se dit qu'on peut devenir ministre"

Le lapsus de Jérome Guedj en dit certainement long sur ses ambitions.

Le lapsus de Jérome Guedj en dit certainement long sur ses ambitions. - -

Interviewé par BFMTV à quelques jours de confier son siège de député à François Lamy, la langue de Jérôme Guedj a fourché.

"C'était une belle expérience, quand on est suppléant on se dit qu'on peut devenir ministre…" Interviewé par BFMTV quelques jours avant de remettre son fauteuil de député à François Lamy, la langue de Jérôme Guedj a fourché, trahissant peut-être des ambitions froissées.

Pressenti pour décrocher un secrétariat d’Etat aux personnes âgées, Jérôme Guedj, figure de l'aile gauche du PS, fait partie des onze socialistes qui n'ont pas voté la confiance à Manuel Valls le 8 avril dernier.

Jérôme Guedj s'est aperçu de son lapsus et s'est aussitôt repris, sur BFMTV: "Quand on est suppléant on se dit qu'on peut devenir député, quand ça arrive on espère pouvoir le rester le plus longtemps. J'aurai fait un tiers de mandat, c'est que du bonheur", a confié le député de la sixième circonscription de l'Essonne, dont le siège reviendra à François Lamy.

Comptant parmi les ministres qui n'ont pas survécu au remaniement, François Lamy avait cédé sa place à l'Assemblée à son suppléant, comme c'est la règle, lorsqu'il était entré au gouvernement. C'est donc naturellement qu'il reprendra son siège d'élu le 2 mai prochain, comme dix autres anciens ministres.

Cette séquence a été tournée dans le cadre du reportage BFMTV Grand Angle intitulé "Ministres, la vie d'après", que vous pouvez retrouver ici. Marie-Arlette Carlotti et Philippe Martin y expliquent comment ils gèrent l'après-remaniement et à quoi ressemble le quotidien sans officier de sécurité.

Vous pourrez la retrouvez samedi dans 7 jours BFM.

K. L. avec Fabrice Babin et Thibault Dupont et Elsa Jirou