BFMTV

L'eurodéputé Gilles Pargneaux, ancien proche de Martine Aubry, rejoint LREM

Après plus de 40 ans au PS, Gilles Pargneaux a décidé de rejoindre LREM.

Après plus de 40 ans au PS, Gilles Pargneaux a décidé de rejoindre LREM. - PHILIPPE HUGUEN / AFP

Vendredi, l'eurodéputé PS Gilles Pargneaux a annoncé son ralliement à LREM.

Le député européen Gilles Pargneaux, longtemps proche de la maire de Lille Martine Aubry, encarté pendant plus de 40 ans au Parti socialiste, a annoncé vendredi qu'il avait rejoint La république en marche (LREM) en début d'année.

Plus de 40 ans au PS

"J'ai rejoint En marche au début de l'année 2018 pour des raisons politiques de fond, il me semble important de soutenir le président de la République dans sa démarche de défense de la construction européenne contre les nationalistes. L'Europe est en danger aujourd'hui", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Lille.

Ancien premier secrétaire de la fédération PS du Nord (2005-2015), Gilles Pargneaux, 61 ans, député européen depuis 2009, dit avoir déposé cette semaine sa candidature pour faire partie de la liste LREM aux élections européennes de mai 2019.

Gilles Pargneaux a également égratigné la politique de la maire de Lille, notamment sur les sujets environnementaux. "Au moment où Lille est candidate pour avoir le label "capitale verte européenne" en 2021, la situation en matière de lutte contre la pollution de l'air dans l'hyper-centre de Lille est catastrophique", a-t-il soutenu.

Municipales 2020

"Bien évidemment, je serai aux côtés de ceux qui conduiront la liste En marche (...) pour donner un nouvel élan à la ville de Lille", a-t-il ajouté à propos des élections municipales de 2020.

Lors d'une conférence de presse fin septembre, Martine Aubry avait refusé d'évoquer sa candidature pour 2020, tout en glissant qu'il serait "bien temps ensuite de présenter un projet".

"Je ne voudrais pas que Lille devienne comme la France, je veux qu'on laisse cette ville mixte, où toutes les catégories sont les bienvenues", a affirmé Martine Aubry qui n'a jamais vu d'un bon oeil l'émergence d'Emmanuel Macron. "Macron ? Comment vous dire... Ras-le bol !" avait-elle notamment lâché dès septembre 2015 alors qu'il n'était encore que ministre de l'Economie.

B.L. avec AFP