BFMTV

JO 2024: Hidalgo peu favorable à la candidature de Paris

Anne Hidalgo a exprimé sa réserve face à une candidature à la tenue des JO d'été 2024, lors d'une conférence de presse avec le maire de New York, Bill de Blasio vendredi.

Anne Hidalgo a exprimé sa réserve face à une candidature à la tenue des JO d'été 2024, lors d'une conférence de presse avec le maire de New York, Bill de Blasio vendredi. - -

Lors d'une brève conférence de presse avec le maire de New York, Bill de Blasio, la maire de Paris a expliqué que les "contraintes financières et budgétaires" ne permettent pas actuellement de porter Paris candidate.

La maire de Paris Anne Hidalgo s'est montrée très prudente vendredi à New York sur une éventuelle candidature de Paris aux jeux Olympiques d'été 2024, soulignant qu'elle n'avait "pas porté ce projet dans sa campagne".

Anne Hidalgo venait de rencontrer le maire de New York, Bill de Blasio, qui a fait savoir cette semaine que sa ville ne serait pas candidate à ces JO, car il privilégie, a-t-il redit vendredi, "d'autres priorités".

"Je n'ai pas porté ce projet dans ma campagne. Les Parisiens attendent de moi (...) du logement, des équipements, de la justice, de la facilité économique", a expliqué Anne Hidalgo lors d'une brève conférence de presse avec M. de Blasio à la mairie de New York.

"J'attendrai de voir"

"J'aime beaucoup le sport, j'aime beaucoup la compétition sportive, je sais ce qu'elle apporte comme rêve et part d'énergie dans une société et dans une ville", a-t-elle souligné.

"Mais aujourd'hui nous sommes les uns et les autres dans des contraintes financières et budgétaires qui ne me permettent pas de dire que je porte cette candidature. J'attendrai de voir ce que les athlètes et groupes de travail (qui travaillent sur une éventuelle candidature française) diront sur l'opportunité ou non d'y aller, et je ferai connaître ma position à l'issue de ce travail" a ajouté Mme Hidalgo.

La maire socialiste de Paris, dont c'était le premier déplacement à l'étranger, a été accueillie chaleureusement par le maire de New York, un démocrate de gauche qui a salué leur "vision similaire", notamment en termes d'éducation des très jeunes enfants, de logement abordable, et de développement durable.

C.P. avec AFP