BFMTV

Claude Bartolone "ne regrette pas" la suppression de la TVA sociale

Claude Bartolone était l'invité de BFMTV le 6 septembre 2015

Claude Bartolone était l'invité de BFMTV le 6 septembre 2015 - BFMTV

Contrairement à François Hollande, Claude Bartolone ne regrette pas la suppression de la TVA sociale comme il l'a confié ce dimanche à BFMTV.

Invité de l'émission BFM Politique, le président de l'Assemblée nationale et candidat socialiste aux élections régionales en Île-de-France, est revenu sur le bilan de François Hollande. Le chef de l'Etat regrette la suppression de la TVA sociale: "C'est un propos que je laisse au président de la république, c'est lui qui mesure le bilan de son action. Moi, je ne le regrette pas", a confié Claude Bartolone. 

Dans un livre d'une journaliste du Monde, le président socialiste admet avoir été "trop loin" en supprimant dès les premiers mois de son quinquennat la hausse de la TVA voulue par son prédécesseur à l'Elysée, Nicolas Sarkozy. Si c'était à refaire? "Je ne serais pas allé aussi loin, j'aurais gardé l'augmentation de la TVA décidée par Nicolas Sarkozy pour boucler le budget qu'il nous avait laissé", a concédé le chef de l'État dans un entretien à l'auteur de ce livre intitulé Le stage est fini.

Le président de l'Assemblée nationale s'est aussi fendu ce dimanche d'une autre confession à propos des débuts du mandat socialiste: "Je regrette l'absence d'un grand discours sur la situation du pays" en juin 2012, a-t-il glissé.